Ecoutez Radio Sputnik
    Le Premier ministre libyen, Fayez al-Sarraj

    Libye: Annonce du nouveau gouvernement d'union nationale

    © AFP 2018 Fethi Belaid
    International
    URL courte
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (160)
    11101

    Le Conseil présidentiel libyen a annoncé mardi la formation d'un nouveau gouvernement d'union nationale, destiné à rassembler les factions rivales dans le cadre d'un plan soutenu par les Nations unies.

    Le Conseil présidentiel libyen, qui siège actuellement à Tunis, en Tunisie, avait reporté de 48 heures la date butoir pour la formation de ce gouvernement, en raison de dissensions sur l'attribution des portefeuilles.

    Seuls sept des neuf membres du Conseil présidentiel ont signé le document, qui porte sur la nomination de 32 ministres.

    La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen
    © AFP 2018 DPA/ Maurizio Gambarini
    La Libye a sombré progressivement dans le chaos après la chute du régime du colonel Kadhafi en 2011. Depuis l'été 2014, le pays a eu à sa tête deux gouvernements et parlements rivaux, les uns basés dans la capitale Tripoli, les autres dans l'est de la Libye, rapporte Reuters.

    On ignore comment et quand le nouveau gouvernement sera à même d'installer ses quartiers en Libye.

    Tripoli est contrôlé par une faction appelée Aube de la Libye, et le chef du gouvernement autoproclamé que cette faction soutient a déclaré la semaine dernière que les préparatifs entrepris par le Conseil présidentiel pour sécuriser la capitale violaient les lois militaires.

    Dossier:
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (160)

    Lire aussi:

    Le renseignement US prédit la progression de Daech en Libye
    Libye : la méfiance domine entre la France et l'Italie
    L'Allemagne pourrait envoyer 200 experts militaires en Libye
    Libye: pourquoi la France a-t-elle soutenu la rébellion?
    Tags:
    conseils, gouvernement d'union nationale, Assemblée générale des Nations unies, Tunisie, Tunis, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik