International
URL courte
31494
S'abonner

Des échauffourées ont éclaté entre des manifestants et les forces de l'ordre à Chisinau, en Moldavie, suite à la nomination du nouveau gouvernement de Pavel Filip.

21h54 — Quinze personnes dont 9 policiers et 6 civils ont été blessées lors des échauffourées, a annoncé Igor Kurov, chef des urgences de l'Hôpital d'aide médicale urgente de Chisinau.

21h51 — Les manifestants ont quitté le siège du parlement moldave à Chisinau. Certains d'entre eux quittent la place, d'autres s'installent devant le parlement pour y passer la nuit.

21h28 — La cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement de Pavel Filip a été reportée sur fond des actions de protestation à Chisinau.

Les manifestations à Chisinau
© Sputnik . Ruslan Shalapuda
20h33 — Selon les sources médicales, six personnes ont été blessées mercredi lors des échauffourées à Chisinau. Parmi les blessés figurent des députés et des membres du mouvement Dignité et vérité.

20h19 — La police a bouclé le siège du parlement et attend à la sortie les manifestants qui y ont pénétré plus tôt dans la journée.

19h30 — Le dirigeant chef du Parti des socialistes de Moldavie, Igor Dodon, qui intervient devant les manifestants au centre de Chisinau, a exhorté l'opposition moldave à œuvrer pour le départ du gouvernement et les législatives anticipées. 

19h27 — Les membres du mouvement de centre-droite Dignité et vérité, qui préconisent la réunification de la Moldavie avec la Roumanie, essaient de percer le périmètre de sécurité installé par la police près du parlement. Les manifestants essaient toujours d'arracher des casques et des boucliers antiémeutes aux policiers.

18h54 — L'opposition moldave appelle les manifestants à quitter le siège du parlement.

"Nous ne sommes pas des maraudeurs, nous avons la majorité. Il ne faut pas lutter contre la police ni pénétrer dans les bâtiments administratifs. Sortez sur la place. Nous ne voulons pas d'émeutes. Nous réclamons des législatives anticipées", a déclaré le chef du Parti des socialistes de Moldavie, Igor Dodon.

Selon Renato Usatîile, chef du Notre parti de Moldavie (conservateur), il n'y a pas de raison de prendre l'assaut du parlement, puisque "tous les députés et ministres déguisés en policiers ont déjà quitté l'édifice".

17h58 — La police moldave, qui protège le siège du parlement à Chisinau, a utilisé des gaz lacrymogènes contre les manifestants qui ont fait irruption au parlement. 

17h53 — Des dizaines de manifestants ont essayé d'arracher des casques et des boucliers aux policiers.

17h50 — Plusieurs dizaines de journalistes sont bloqués au siège du parlement pris d'assaut par les manifestants.

17h38 — Les manifestants ont cassé une porte pour pénétrer dans le batiment. Un cordon de policiers les a accueillis à l'intérieur de l'édifice. Les policiers ont reçu l'ordre de ne pas faire recours à la force. 

16h53 — Des échauffourées ont éclaté entre manifestants et policiers chargés de protéger le siège du parlement suite à la nomination de Pavel Filip, candidat du Parti démocratique, au poste de premier ministre.

15h56 — Après l'approbation de la candidature de Pavel Filip au poste de premier ministre les manifestants ont commencé à scander "Annulez le vote!" et "Voleurs!".

15h37 — 57 des 101 parlementaires ont voté en faveur de la candidature de M.Filip. Le Parti socialiste a boycotté le vote. 

15h27 — Des milliers de protestataires se rassemblés devant le parlement pour réclamer la dissolution du parlement et la tenue d'élections anticipées avant le vote. Des actions de protestations s'étaient déjà déroulées samedi dernier à Chisinau après la présentation de la candidature de M.Filip.

La vague de manifestations qui gronde en Moldavie depuis septembre 2015 ne tarit pas. Les militants exigent la démission du parlement et du procureur général et de prendre des mesures anti-corruption dans le pays. Le gouvernement moldave précédent à démissionné en octobre dernier.

La Moldavie traverse une crise politique suite aux révélations sur la disparition d'un milliard de dollars des trois plus grandes banques du pays — la Banca de Economii, la Banca Sociala et l'Unibank, qui forment ledit "groupe BEM". Le gouvernement de Vladimir Filat, sous lequel a eu lieu le "braquage du siècle", a démissionné en 2014. Vladimir Filat, récemment inculpé pour corruption, est accusé d'avoir volé 250 millions de dollars, selon le député moldave Bogdan Tirdea.

Lire aussi:

Moldavie: une manifestation massive à Chisinau
Moldavie: les protestataires installent des tentes au centre de Chisinau
Moldavie: 40.000 manifestants à Chisinau
Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Tags:
gaz lacrymogènes, émeutes, manifestation, Renato Usatîile, Pavel Filip, Igor Dodon, Chisinau, Moldavie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook