Ecoutez Radio Sputnik
    Un réservoir de pétrole en flammes à Ras Lanouf

    Des terroristes attaquent l'un des plus grands terminaux pétroliers de Libye

    © REUTERS / Stringer
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    12030

    Des membres présumés du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech), ont attaqué une importante infrastructure pétrolière près de la ville Ras Lanouf dans le nord de la Libye.

    Les terroristes ont incendié au moins deux réservoirs de pétrole appartenant à Harouge Oil Operations et situés près d'un terminal d'exportations à Ras Lanouf, le principal centre libyen de raffinage de pétrole, rapportent les médias.

    ​Daech a revendiqué cette attaque par l’intermédiaire d’une vidéo.

    "Aujourd'hui le port d'Es Sider et de Ras Lanouf, demain celui de Brega, et ensuite les ports de Tobrouk, Es Serir, Djallo et al Koufra", ont-ils prévenu.

    Un responsable du secteur énergétique a annoncé à Reuters que les terroristes avaient attaqué un oléoduc qui relie le gisement d'Amal au terminal d'As-Sidr. Les gardiens de l'oléoduc ont riposté, mettant en fuite les terroristes.

    Les terminaux de Ras Lanouf et d'Es Sider, les plus importants de Libye, sont fermés depuis décembre 2014. La production pétrolière du pays n'atteint même pas le quart de celle de 2011, année où elle avait culminé à 1,6 million de barils par jour.

    Les terroristes avaient déjà attaqué Es Sider et Ras Lanouf début janvier 2016. Sept réservoirs pétroliers avaient alors été endommagés par un incendie et au moins 18 gardiens avaient été tués.

    Auparavant les terroristes avaient pris le contrôle de Syrte, située à 200 kilomètres à l'ouest de Ras Lanouf et d’Es Sider. Ils n'ont cependant pris possession d'aucun gisement en Libye.

    La rébellion libyenne de 2011, soutenue par l'Otan, a débouché sur le renversement du régime de Mouammar Kadhafi qui gouvernait le pays depuis 1969. Depuis sa chute, deux gouvernements rivaux, l'un dans l'Est reconnu par la communauté internationale et l'autre siégeant à Tripoli, se disputent le pouvoir. Les groupes djihadistes profitent du chaos qui règne en Libye pour s'y implanter.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'Allemagne épaulera la Libye face à Daech
    Le renseignement US prédit la progression de Daech en Libye
    Libye : la méfiance domine entre la France et l'Italie
    L'Allemagne pourrait envoyer 200 experts militaires en Libye
    Tags:
    incendie criminel, gisements de pétrole, attentat, terrorisme, pétrole, Etat islamique, Afrique du Nord, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik