International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
1212
S'abonner

Le groupe terroriste Etat Islamique (EI ou Daech) a publié sur Internet une vidéo accompagnée d'un hashtag du chanteur Justin Bieber.

La vidéo, qui a été postée ce matin et baptisée "Un message à l'Occident islamiste", montre des scènes d’exécutions cruelles de quatre hommes, fait savoir le New Zealand Herald.  

Par ailleurs, le chanteur a près de 74 millions de followers sur Twitter. Ce n'est pas la première fois que les islamistes utilisent des hashtags populaires pour faciliter la diffusion de leurs vidéos. Parmi les derniers utilisés par les djihadistes figurent #BreakingNews et #Hollywood.

Léonardo di Caprio et Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg
© Sputnik . Alexei Druzhinin
Justin Bieber est un auteur-compositeur-interprète et acteur canadien. Il a été découvert en 2008 par l'agent artistique Scooter Braun, après que ce dernier a visionné toutes les vidéos postées par Justin sur le réseau de partage de vidéo YouTube. Devenu son agent, Scooter a par la suite signé un contrat pour M.Bieber avec Raymond Braun Media Group (RBMG). 

Selon les données de 2012, depuis le début de sa carrière Justin Bieber a réussi à vendre plus de 15 millions d'albums. En 2015, son single "What Do You Mean?" est devenu numéro un des hits parades de plusieurs pays, y compris les Etats-Unis, l'Australie, le Royaume-Uni et le Canada.

Le nouvel album de Justin Bieber est sorti le 13 novembre 2013 et est devenu numéro un du classement Billboard 200. Toutes les 13 chansons de l'album figurent dans le hit-parade Billboard Hot 100.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Pétition pour empêcher Kanye West de rendre hommage à David Bowie
Citoyen serbe, Steven Seagal dévoile ses projets pour son nouveau pays
Depardieu s’essaye en Staline
Un prêtre orthodoxe grièvement blessé par balles devant une église à Lyon - vidéos
Tags:
Billboard Hot 100, hashtag, propagande, Etat islamique, Justin Bieber, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook