International
URL courte
8113
S'abonner

Barack Obama a donné l'autorisation de bombarder les positions de Daech en Afghanistan. Selon le Washington Post, les pouvoirs du Pentagone ont été étendus il y a une semaine.

D'après le Washington Post, l'autorisation permettra à l'armée américaine "d'activer ses frappes contre Daech". Auparavant, les militaires américains ne pouvaient utiliser l'aviation en Afghanistan que pour protéger les forces étrangères, pour soutenir les militaires afghans et pour lutter contre Al-Qaïda.

Selon le général Nazifa Zaki, député du parlement afghan, toutes les initiatives américaines de ce genre devraient être d'abord examinées par les forces armées afghanes et, ensuite, approuvées par le gouvernement. Sinon, il y a de gros risques de frapper des cibles n'ayant rien à voir avec l'opération.

"La destruction de toute organisation terroriste est notre rêve, car le peuple est las de la guerre, relève le général Zaki. L'Afghanistan revêt une grande importance géopolitique dans cette région dont la sécurité dépend de la sécurité en Afghanistan. D'où la volonté d'autres pays de combattre le terrorisme. Mais, pour ce faire, il faut une entente. L'initiative d'Obama bénéficiera d'un soutien en Afghanistan. Tant que les terroristes ne se mettront pas à la table des négociations, nous continuerons de les combattre. Que ce soit Daech ou les talibans. Les deux n'obéissent qu'à la loi de la force".

L'expert militaire Abdoulsabur Sabur estime que les Etats-Unis divisent les terroristes en désirables et indésirables. Selon lui, Barack Obama a donné l'ordre de bombarder les combattants de Daech coupables d'une faute quelconque à l'égard du Pentagone:

Une patrouille américaine dans le ciel afghan
© Photo. US Air Force photo by Staff Sgt. Aaron Allmon
"Il ne fait pas de doute que les Américains ont pris pour cible les terroristes considérés par le Pentagone comme du +matériel usé+ et ne présentant plus aucune utilité pour les Américains. Ce sont des combattants qui leur ont déjà fourni des renseignements indispensables ou qui ont refusé de le faire. C'est pourquoi je doute fort du succès de cette nouvelle opération contre les terroristes". 


Lire aussi:

Des boucs à 9 M USD et autres échecs du programme d'aide US à l'Afghanistan
Un rapport secret constate l'échec de l'Otan en Afghanistan
De nouvelles forces spéciales pour lutter contre Daech en Afghanistan
Des affrontements acharnés entre Daech et les talibans en Afghanistan
Tags:
bombardements, Taliban, Etat islamique, Pentagone, Al-Qaïda, Barack Obama, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook