Ecoutez Radio Sputnik
    Voiture. Image d'illustration

    En Suède, les migrants n’ont pas besoin de permis de conduire?

    © Flickr / Ben McLeod
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    9247
    S'abonner

    Si un citoyen suédois c'est fait arrêter au volant d’une voiture sans permis de conduire, il sera imposé à payer une amende considérable. Cependant, la cour suédoise a récemment libéré un migrant d’origine bosniaque qui a affirmé avoir perdu son permis de conduire et a refusé de demander une copie pour le prouver.

    Cette histoire a été rendue publique par le magazine suédois Fria Tider se référant à Sveriges Radio. En septembre dernier, un jeune homme en provenance de la Bosnie a été arrêté au volant d'une voiture sans permis de conduire. Il a été convoqué au tribunal pour avoir commis cette infraction.

    Lors du procès, l'homme a déclaré qu'il avait perdu son permis de conduire il y a 9 mois, à l'arrivée en Suède. La police lui a demandé d'obtenir une copie de son permis de conduire bosniaque, mais il a rejeté cette demande en déclarant avoir des problèmes dans la Bosnie.

    Il a affirmé qu'il a conduit la voiture sans être en mesure de prouver qu'il a le droit de le faire. Cependant, il a refusé d'admettre qu'il avait commis un délit. Le plus étonnant est le fait que la cour a décidé de le libérer de toute responsabilité, parce que la partie d'accusation n'avait pas réussi à prouver l'absence du permis de conduite bosniaque.

    Tous les quatre juges étaient persuadés que c'est au procureur de prouver que l'accusé ne possédait pas de permis de conduire. La cour a pris cette décision en soulignant que la déclaration de l'accusé qu'il possédait un permis de conduire bosniaque ne pouvait pas être rejetée car aucune preuve du contraire n'a été présentée.

    Cette affaire pourrait devenir un précédent dangereux pour la sécurité routière. Les personnes qui ne sont pas encore enregistrées en Suède n'ont pas besoin d'avoir un permis de conduire suédois. Alors il semble que les migrants puissent conduire des voitures sans être en possession d'un permis de conduire, à condition qu'ils soient en mesure d'inventer une histoire vraisemblable. Le processus d'enregistrement est assez long, ce qui signifie qu'un homme pourrait conduire une voiture sans permis de conduire suédois pour une durée s'élevant à deux ans et demie.

    L'histoire a provoqué un vif mécontentement de la part des représentants des services routiers suédois, ainsi qu'aux citoyens du pays. La décision actuelle controversée de la cour vient au moment où l'Europe fait face à l'aggravation de la crise migratoire. Il semble qu'elle ne contribue pas à sa résolution.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    La Slovénie restreint à son tour l'entrée des migrants
    FMI: 4 millions de migrants attendus en Europe cette année
    Pays-Bas: nouvelle manifestation violente contre l'accueil de migrants
    La Suisse oblige les migrants à payer leur séjour
    Tags:
    automobile, sécurité routière, crise migratoire, migrants, réfugiés, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik