International
URL courte
Crise migratoire (789)
9285
S'abonner

Le ministre finlandais des Affaires étrangères Timo Soini a proposé de fermer la frontière russo-finlandaise afin de réduire l'afflux de réfugiés.

Précédemment, les autorités finlandaises ont banni l'entrée au pays aux bicyclettes, moyen de déplacement très populaire parmi les migrants. M.Soini a réitéré qu'il était indispensable de mettre fin aux entrées illégales, rapporte le portail Yle.

L'afflux de migrants pose un risque supplémentaire pour la Finlande. La plupart des demandeurs d'asile entrent au pays par la frontière suédoise, toutefois, les migrants se sont mis ces derniers temps à emprunter la frontière russo-finlandaise.

Selon M.Soini, le ministère des Affaires étrangères, de l'Intérieur et la chancellerie communiquent constamment avec les autorités russes dans le but de redresser cette situation par voie de négociation. Néanmoins, si les autorités finlandaises n'accordent pas leurs forces avec la Russie, la frontière orientale sera fermée, a affirmé le ministre.

Plus de 90% des ressortissants en provenance des pays du Proche-Orient et d'Afrique occidentale, arrivés en Finlande en passant la frontière russo-finlandaise, se sont vu refuser le statut de réfugié et l'octroi d'asile.

On souligne, au Consulat général de Finlande, que la protection internationale couvre les personnes "qui craignent, avec raison, de devenir victimes de harcèlement ou qui ne peuvent retourner dans leur pays d'origine, par exemple, en raison d'un conflit armé".

A la fin décembre, la Finlande a fermé ses frontières aux migrants à vélo par mesure de sécurité. Les points de contrôle, ouverts seulement aux voitures, ne disposent pas de pistes cyclables, et en hiver le déplacement à bicyclette peut menacer la sécurité routière.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

En Suède, les migrants n’ont pas besoin de permis de conduire?
Un adolescent aurait piraté la boîte mail du chef de la CIA
Danemark: les réfugiés débarquent parfois avec des maladies
Après plus de 13.000 nouvelles contaminations enregistrées la veille, une nette décrue en France
Tags:
crise migratoire, Timo Soini, Finlande, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook