International
URL courte
18320
S'abonner

Des armes fabriquées en Allemagne sont désormais en vente libre dans les bazars des villes irakiennes de Souleimaniye et d'Erbil (capitale du Kurdistan irakien).

Le quotidien Handelsblatt cite des témoignages d'après lesquels on peut acheter librement dans ces villes un fusil d'assaut HK G3 et un Walther P1 avec le marquage de la Bundeswehr. Un fusil coûte entre 1.450 et 1.800 dollars et un pistolet se vend à 1.200 dollars.

Le porte-parole du ministère allemand de la Défense Jens Flosdorff a déclaré qu'en 2014 des armes de ce type avaient été livrées par l'Allemagne aux  peshmergas du Kurdistan irakien combattant contre l'Etat islamique. Selon lui 20.000 armes ont été livrées au total. La prochaine livraison aux combattants kurdes est prévue pour le premier trimestre de 2016.

Pour sa part, le ministère allemand des Affaires étrangères  a promis, par le biais de son porte-parole Martin Schäfer, que le transfert d'armes allemandes à des tiers serait enquêté, si ce transfert avait eu lieu. Les Verts allemands, se trouvant dans l'opposition, ont exigé d'arrêter totalement les fournitures d'armes à l'Irak où elles peuvent se retrouver dans les mains des terroristes, notamment de l'EI.


Lire aussi:

Député allemand: les armes allemandes modifient l'équilibre stratégique
Un raid aérien turc vise les Kurdes dans le nord de l'Irak
Un milliardaire kurde a fait construire à Erbil une réplique de la Maison Blanche
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Walther P1, HK G3 (fusil d'assaut), Bundeswehr (armée allemande), Etat islamique, Martin Schäfer, Jens Flosdorff, Allemagne, Erbil, Souleimaniye, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook