Ecoutez Radio Sputnik
    Su-25SM

    Les avancées russes en Syrie préoccupent Washington et Ankara

    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    44218412
    S'abonner

    Les Etats-Unis et la Turquie regardent avec appréhension les nouvelles activités des forces armées russes dans le nord-est de la Syrie.

    Selon les autorités américaines et turques, l'apparition de l'armée russe dans la région révèle les projets de Moscou de renforcer ses liens avec la milice kurde, qui ont bien fonctionné dans la lutte contre les islamistes, rapporte le quotidien américain Wall Street Journal.

    La Russie a envoyé de nouvelles troupes dans l'aérodrome du nord-est de la Syrie contrôlé par l'armée loyaliste. Dans le même temps, les conseillers militaires américains ont augmenté le nombre d'opérations conjointes avec les milices kurdes. Ces avancées militaires parallèles, malgré leur petite échelle, peuvent créer de nouvelles tensions entre Washington et Moscou, qui cherchent à protéger leurs propres intérêts concurrents dans la région, indique le quotidien.

    Ankara a également exprimé ses préoccupations au sujet de la présence russe dans le nord-est de la Syrie. Les autorités turques et américaines estiment que l'apparition des troupes russes dans la région peut signifier que Moscou cherche à renforcer ses liens avec la milice kurde, qui s'est faite une bonne réputation dans la lutte contre l'Etat islamique.

    L'ancien ambassadeur américain en Syrie, Robert Ford, note que l'accumulation des forces permettra au Kremlin de promouvoir activement ses intérêts dans la région.

    "Grâce à ce pas les Russes visent trois buts: renforcer la position du gouvernement syrien et ses alliés kurdes dans l'est de la Syrie, compliquer, entre-temps, l'activité américaine, ainsi que protéger ses arrières de l'ennemi retrouvé de Moscou, à savoir la Turquie", a affirmé M.Ford.

    Auparavant, les médias avaient annoncé que les forces armées américaines et russes avaient commencé à aménager des bases aériennes dans les zones respectivement contrôlées par les Kurdes et l'armée gouvernementale syrienne, dans le nord-est de la Syrie près de la frontière avec la Turquie et l'Irak. La distance entre les deux bases est d'environ 50km.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Plus de 6.000 raids aériens depuis le début de l'opération russe en Syrie
    Des militaires russes montrent aux journalistes étrangers Salma libérée
    Syrie: des journalistes étrangers admis à bord d'un navire russe
    Syrie: des journalistes plongent dans le quotidien des militaires russes
    Les forces aériennes russes ont frappé 57 cibles terroristes en Syrie
    Les forces russes en Syrie "n'ont jamais manqué leur cible"
    L'aviation russe a détruit près de 600 sites terroristes en Syrie en 4 jours
    Des avions syriens escortent l'aviation russe pour une sortie VIDÉO
    Tags:
    frappe aérienne, crise syrienne, base militaire, terrorisme, Wall Street Journal, Etat islamique, Washington, Ankara, Turquie, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik