Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Une "empreinte étrangère" dans l'attaque contre l'ambassade saoudienne en Iran

    © Flickr/ peyman abkhezr
    International
    URL courte
    La crise irano-saoudienne (2016) (46)
    211140

    Des étrangers pourraient figurer parmi les organisateurs de l'attaque contre l'ambassade d'Arabie saoudite du 2 janvier qui a provoqué la rupture des relations diplomatiques entre Ryad et Téhéran, selon Hossein Sheikholeslam, conseiller du président du Majlis.

    L'attaque contre l'ambassade d'Arabie saoudite pourrait avoir été organisée par un ou des étrangers, a déclaré à Sputnik Hossein Sheikholeslam, conseiller du président du Majlis (parlement iranien).

    "D'après mes informations, il y a des preuves que des étrangers sont impliqués dans cette affaire. Cette version n'a pas été examinée au cours de la première étape de l'enquête, mais il est par la suite devenu clair qu'il y a bien une "empreinte étrangère", a-t-il précisé.

    M.Sheikholeslam a également fait remarquer que tous les assaillants seront punis avec toute la rigueur de la loi iranienne.

    Le conseiller a rappelé comment avaient agi les autorités saoudiennes quand 8.000 pèlerins, dont des Iraniens, avaient trouvé la mort dans la vallée de Mina. Aucun responsable saoudien n'avait reconnu le fait que les forces de sécurités saoudiennes avaient fait preuve de négligence envers des citoyens étrangers. De plus, le gouvernement saoudien avait accusé les pèlerins d'être responsables de cette tragédie.

    Le 3 janvier 2016, Riyad a rompu les relations diplomatiques avec Téhéran à la suite des attaques contre ses missions diplomatiques à Téhéran et à Machhad. La crise a éclaté entre l'Arabie saoudite et l'Iran suite aux exécutions du chef religieux chiite Nimr Al-Nimr et de 46 autres personnes condamnées pour "terrorisme" par le royaume saoudien.

    Le Bahreïn, le Soudan et le Djibouti ont également rompu leurs relations avec l'Iran, les Émirats arabes unis ont abaissé leurs relations, le Koweït et le Qatar ont rappelé leurs ambassadeurs après que l'ambassade saoudienne à Téhéran a été prise d'assaut par des manifestants.

    Une centaine de personnes ont été arrêtées en Iran en lien avec l'attaque contre l'ambassade.

    Dossier:
    La crise irano-saoudienne (2016) (46)

    Lire aussi:

    L'ambassade d'Iran au Yémen frappée par l'Arabie Saoudite
    "Face à l'Iran, l'Arabie Saoudite sera perdante malgré son argent et les USA"
    L'Arabie saoudite veut couper la liaison aérienne avec l'Iran
    L'Arabie saoudite annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec l'Iran
    Tags:
    enquête, ambassade, attentat, Hossein Sheikholeslam, Arabie Saoudite, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik