International
URL courte
Crise migratoire (789)
29773
S'abonner

La seule chance pour l'Union Européenne (UE) de se sauver est d’installer des gardes-frontières et des garde-côtes avant la date initialement prévue.

L'Union européenne est en train de commettre un "suicide rituel", en poursuivant sa politique migratoire, a déclaré mardi le premier-ministre slovaque Robert Fico. Selon le premier-ministre il faut arrêter immédiatement l'afflux des migrants.

"Je sens que l’UE est en train de commettre un suicide rituel, tout en le contemplant. L'Europe va commettre un suicide si elle n’avance pas l’installation de gardes-frontières et de gardes-côtes prévue seulement vers la fin de 2016 ou en 2017", a déclaré au quotidien tchèque Pravo le premier ministre.

Il a également affirmé que la Slovaquie avait 300 policiers prêts à patrouiller le long des frontières de la zone Schengen.

"Si quelqu'un, sur la base de quotas temporaires ou permanents, nous force à accueillir 50'000 personnes aux coutumes et religions complètement différentes des nôtres, et ce sont pour la plupart de jeunes hommes, je ne peux imaginer comment nous pourrions les intégrer. C'est impossible", a ajouté le premier-ministre slovaque.

Auparavant la Slovaquie a déposé une plainte devant la Cour de Justice de l'Union européenne contre la décision du Conseil de l'UE d'établir des quotas de répartition de 160.000 migrants entre les pays membres de l'UE. Ce système s'est révélé être "un fiasco total", a dit M. Fico. Le quota prévu pour la Slovaquie est de près de 2300 personnes.

Robert Fico est connu pour sa position anti-migrants. Ce n'est pas la première fois qu'il exhorte l'Union Européenne à renforcer ses frontières et à limiter l'afflux des migrants.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a publié des données qui indiquent que plus d'un million de migrants se sont rendus en Europe au cours de l’année 2015. 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Oslo s’apprête à légiférer sur le refoulement des migrants à sa frontière
Des migrants mettent en fuite des policiers suédois
La Russie n’acceptera pas les migrants expulsés par la Norvège
Allemagne: de nombreux migrants prêts à revenir dans leur pays
Tags:
Espace Schengen, crise migratoire, crise, migrants, réfugiés, Robert Fico, Europe, Slovaquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook