International
URL courte
33185
S'abonner

Le président serbe Tomislav Nikolic s'est retrouvé au centre d'un scandale après avoir souhaité que le plus possible d'"enfants au code génétique serbe" soient mis au monde dans le pays.

Lors de la cérémonie de pose de la première pierre d'un centre de cellules souches dans la ville de Kragujevac, le président serbe Tomislav Nikolic a souhaité que le plus possible d'"enfants au code génétique serbe" naissent dans le pays, ce qui a provoqué un scandale. 

La commissaire à la Protection de l'Egalité, Brankica Jankovic, a tenu à rappeler qu'en vertu de la Constitution, la Serbie était le pays des Serbes et de tous les autres peuples qui l'habitaient.  

Selon Mme Jankovic, par sa déclaration, le chef de l'Etat a ignoré le fait que les représentants de plus d'une vingtaine d'ethnies, dont les Hongrois, les Bulgares, les Albanais, les Slovaques, les Roumains, les Tchèques, les Allemands et les Slovènes, habitaient la Serbie.  

"C'est la dernière personne qui puisse se permettre de faire des déclarations pareilles en public", a indiqué le sociologue Ratko Bozovic. 

L'opposition parlementaire n'a pas tardé à critiquer Tomislav Nikolic, alors qu'Aleksandra Jerkov, présidente du comité pour l'Education et la Science du parlement, a exigé bel et bien la démission du chef de l'Etat. 

Or, dans une interview aux médias locaux, le président serbe a voulu savoir de quelle violation de la Constitution il s'agissait s'il ne faisait que défendre sa propre nation. 

Et de préciser que sa déclaration ne signifiait pas du tout que tous les autres peuples habitant la Serbie devaient utiliser des cellules souches serbes.

"La nation serbe est aujourd’hui en crise, et je veux seulement que l'Etat réunisse toutes les conditions pour ses propres citoyens", a déclaré M.Nikolic dans une interview à la chaîne de télévision Pink. 

Par ailleurs, le président a indiqué que si l'opposition voulait sa démission, elle n'avait qu'à entamer une procédure appropriée au parlement et à la Cour constitutionnelle. 

"Si le peuple m'a élu pour cinq ans, de quoi aurai-je l’air si je devais annoncer que quatre ans ont suffi? Je ne suis pas malade et je ne fais pas mal mon travail", a conclu M.Nikolic.

Le dirigeant du Parti serbe du progrès (SNS) Tomislav Nikolic, a été élu chef de l'Etat à l'issue de la présidentielle du 20 mai 2012. Parmi les principaux objectifs à atteindre, M.Nikolic a cité le développement de l'économie nationale ainsi que la lutte contre la pauvreté et la corruption.

Lire aussi:

Serbie: le nationaliste Nikolic remporte la présidentielle
Serbie: Tadic et Nikolic ne voient pas l'intégration européenne du même oeil
Serbie membre de l'UE: et si les Serbes disaient non?
Tags:
génétique, parlement, Cour constitutionnelle serbe, Ratko Bozovic, Brankica Jankovic, Tomislav Nikolic, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook