Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden. Archive photo

    Quand le Danemark aidait les États-Unis à intercepter Snowden

    © AP Photo / dpa,Wolfgang Kumm
    International
    URL courte
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)
    22149
    S'abonner

    Les autorités danoises ont accordé aux États-Unis la permission de faire atterrir à l’aéroport de Copenhague un avion à destination de Moscou chargé d’interpeller Edward Snowden et de le transporter aux Etats-Unis, a révélé le site d’enquête danois Denfri.dk.

    En août 2015, Denfri.dk a requis au ministère danois de la Justice les documents concernant les demandes soumises au gouvernement danois par les États-Unis et d'autres pays sur l'interpellation d'Edward Snowden et son extradition potentielle au cas où il mettrait le pied au Danemark.

    Cependant, le ministre de la Justice lui a refusé l'accès à la plupart des documents et expurgé une partie non-négligeable des données mises à disposition.

    Le site a toutefois été en mesure de confirmer que les autorités danoises avaient accordé aux États-Unis, notamment à l'avion américain N977GA, la permission de survoler et d'atterrir sur le territoire danois dans l'ensemble et à l'aéroport de Copenhague en particulier.

    "Les États-Unis ont envoyé un avion au Danemark pour interpeller Snowden", a rapporté Denfri.dk.

    L'enquête montre qu'en juin 2014, le site britannique Register a rapporté qu'un avion d'affaires de type Gulfstream V (numéro de série N977GA) avait décollé le 24 juin 2013 depuis l'aéroport local de Manassas (Etats-Unis).

    La permission d'atterrir
    La permission d'atterrir

    "L'avion a été repéré par notre système de géolocalisation à 5h20 le 25 juin", a confié au le journaliste d'enquête Duncan Campbell un représentant d'un réseau britannique de suivi des vols de l'aviation civile à but non-lucratif.

    "La réputation de cet avion et ses missions précédentes nous étaient familières", a ajouté la source.

    "Selon le système de géolocalisation, l'aéronef ne s'est pas rendu directement à Moscou, sa destination de départ. Il a bel et bien fait escale à l'aéroport de Copenhague", a souligné M. Campbell.

    La notification urgente
    La notification urgente

    Le site a décidé de lancer une enquête portant sur cet incident suite à une lettre publiée le 27 juin 2013 par des médias norvégiens, dans laquelle le Département de la Justice des États-Unis appelait le Danemark, la Norvège, la Suède et la Finlande à interpeller Snowden au cas où il atterrissait sur leurs territoires respectifs.

    Edward Snowden a révélé en juin 2013 l'existence d'un programme informatique secret baptisé PRISM, permettant aux Etats-Unis de surveiller les échanges par mail, messagerie instantanée, téléphone et réseaux sociaux des utilisateurs aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

    Suite à ses révélations, M. Snowden est recherché par la justice américaine. En août 2013, il a obtenu l'asile temporaire en Russie avant d'obtenir un permis de résidence de trois ans le 1er août 2014.

    Quand le Danemark aidait les États-Unis à intercepter Snowden
    © Sputnik .
    Quand le Danemark aidait les États-Unis à intercepter Snowden
    Dossier:
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)

    Lire aussi:

    Snowden-Snowman, ou une proposition provocatrice à la Maison Blanche
    Snowden crée un compte Twitter pour s'abonner à la NSA
    Snowden plaide pour un accord international sur la confidentialité
    Tags:
    services de sécurité, Internet, espionnage, Edward Snowden, Danemark, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik