International
URL courte
36931
S'abonner

Commentant la crise migratoire que traverse aujourd’hui l’Europe, Eva Schloss, demi-sœur d’Anne Frank, affirme que la situation actuelle est "pire que sous Hitler".

Alors que l'Europe est en proie à une crise migratoire sans précédents, Eva Schloss partage ses souvenirs d'enfance ainsi que ses réflexions dans un essai consacré à la Journée à la mémoire de l'Holocauste et publié dans le magazine américain Newsweek.

​"J'avais 11 ans lorsque ma famille a déménagé en Belgique (après l'annexion de l'Autriche par Hitler en 1938). On nous traitait comme si nous étions venus de la Lune. Je sentais que je n'étais pas la bienvenue ici, j'étais étrangère pour tout le monde. Aujourd'hui, pour les réfugiés syriens, qui ont une culture différente, c'est encore pire", écrit Mme Schloss.

"Nous étions européens aussi bien que Juifs, on s'est assimilé. J'étais choquée qu'on ne nous traite pas comme les autres, poursuit Mme Schloss. Je suis attristée qu'aujourd'hui de nombreux pays ferment leurs frontières. L'Holocauste aurait fait moins de victimes si le monde avait accueilli plus de réfugiés juifs", poursuit-elle.

Selon la demi-sœur d'Anne Frank, à ce jour, la situation avec les réfugiés n'est pas qu'un problème européen ou celui de pays en particulier, il a une envergure mondiale. Elle estime que si les pays grands comme les États-Unis ou le Canada accueillaient plus de migrants, "nous nous rapprocherions beaucoup de la solution". Mais la situation qui s'est créée aujourd'hui est "pire que sous Hitler", affirme Mme Schloss. "À l'époque, les alliés — les États-Unis, la Russie et la Grande-Bretagne — agissaient ensemble pour combattre une terrible menace nazie, explique-t-elle. Si nous n'agissons pas ensemble, nous ne pourrons pas résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui".

Eva Schloss, 86 ans, est une survivante de l'Holocauste et la demi-sœur posthume d'Anne Frank, petite fille juive qui se cachait avec sa famille à Amsterdam pendant l'occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Anne a écrit un journal intime, rapporté dans le célèbre livre Le Journal d'Anne Frank et devenu par la suite un document condamnant le nazisme ainsi qu'un des plus remarquables témoignages sur la Shoah. Anne Frank est morte en 1945 dans le camp Bergen-Belsen en Allemagne nazie, quelques semaines avant sa libération. Son père Otto Frank est l'unique survivant de sa famille. Après la guerre, il a épousé la mère d'Eva Schloss.

Lire aussi:

L'Allemagne envahie de migrants réédite "Mein Kampf"
Le régiment néo-nazi Azov organise une conférence à Nantes
Un prix Nobel sanctionné à titre posthume pour son passé nazi
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
Tags:
crise migratoire, nazis, Juifs, réfugiés, Seconde Guerre mondiale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook