Ecoutez Radio Sputnik
    Le spray au poivre

    Danemark: une adolescente risque une amende pour avoir gazé son violeur

    © REUTERS/ Hannibal Hanschke
    International
    URL courte
    Crise migratoire (781)
    125494876

    Une jeune Danoise âgée de 17 ans risque des poursuites pour avoir essayé de se défendre alors qu’elle était victime d’une tentative de viol.

    Les médias européens, notamment le Telegraph, ont rapporté l'indicent qui s'est passé mercredi soir à Sonderborg, petite ville côtière du sud du Danemark. Une adolescente a été victime d'une tentative de viol non loin du centre d'accueil de migrants. D'après elle, un homme "à la peau foncée" parlant anglais l'a plaqué sur la terre et s'est couché sur elle. La jeune fille a fait fuir son agresseur en le gazant avec un spray au poivre.

    La jeune fille a porté plainte à la police. Une enquête pour tentative de viol a été ouverte. Mais l'agresseur court toujours. La police l'a inscrit dans la liste des étrangers impliqués dans des cas de viols ou d'agressions sexuelles.

    Mais conformément aux lois danoises, l'utilisation de spray au poivre est interdite. Ce qui signifie que l'adolescente est passible d'une amende de 70 euros, a expliqué le porte-parole de forces de l'ordre Knud Kirsten ayant commenté la situation à la télévision locale.

    Ces propos ont suscité une onde de choc dans l'opinion publique. D'après les internautes, il est insensé de punir les victimes pour avoir essayé de se défendre.

    Au Danemark, le nombre des cas de viols et d'agressions sexuelles impliquant les demandeurs d'asile hébergés dans les centres d'accueil est en hausse. Mais dans certains cas, les femmes ne portent pas plainte par peur que la police ne les accuse au lieu d'agresseur.

    Dossier:
    Crise migratoire (781)

    Lire aussi:

    Quand le Danemark aidait les États-Unis à intercepter Snowden
    Au Danemark, les migrants financeront leur séjour avec leurs effets personnels
    Suède et Danemark instaurent des contrôles à la frontière, "effet domino"
    La Suède et le Danemark ferment un peu plus leurs frontières aux migrants
    Tags:
    agressions sexuelles, justice, centre d'accueil, migrants, Danemark
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik