Ecoutez Radio Sputnik
    Les boîtes noires de l'Airbus A321 qui s'est écrasé dans le Sinaï suite à l'attentat terroriste

    Crash de l'A321 dans le Sinaï: Moscou dément avoir identifié les auteurs

    © Sputnik . Ministère russe des Situations d'urgence
    International
    URL courte
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)
    571

    Le porte-parole du Comité antiterroriste national de Russie a démenti les informations selon lesquelles les services de sécurité russes et égyptiens auraient identifié les terroristes responsables du crash de l'A321 dans le Sinaï.

    Le Service fédéral de sécurité russe (FSB) n'a pas confirmé les informations publiées jeudi par les médias selon lesquelles les auteurs présumés de l'attentat contre l'Airbus A321 de la compagnie Metrojet auraient été identifiés, a annoncé vendredi aux journalistes Evgueni Iline, responsable du Comité antiterroriste national (NAK).

    La chaîne de télévision LifeNews a annoncé jeudi que les services de sécurité russes et égyptiens avaient identifié l'auteur de l'attentat perpétré contre l'avion de ligne russe. D'après LifeNews, il s'agissait d'un bagagiste de l'aéroport de Charm el-Cheikh.

    Les autorités égyptiennes refusent toujours de commenter cette information.

    "L'information parue hier dans les médias concernant le crash de l'A321 n'est pas confirmée par les structures chargées d'enquêter sur cet attentat, notamment par le FSB", a déclaré M. Iline.

    L'agence Reuters avait antérieurement annoncé, citant des sources compétentes, que les services de sécurité égyptiens avaient interpellé un mécanicien de la compagnie EgyptAir et trois autres personnes soupçonnées d'avoir placé un explosif à bord de l'A321 russe.

    Cette information a pourtant été démentie vendredi par une source au sein du ministère égyptien de l'Aviation, qui a fait savoir à l'agence Sputnik qu'aucune personne n'avait été arrêtée dans le cadre de l'enquête ouverte sur les causes de la catastrophe.

    "Aucun employé d'EgyptAir n'a été arrêté en rapport avec cette affaire, et nous n'avons pas été informé qu'il y avait des suspects", a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Le vice-directeur de l'aéroport de Charm el-Cheikh, Hani Ramzi, a déclaré jeudi à Sputnik qu'il jugeait peu crédibles les informations selon lesquelles un employé de l'aéroport aurait introduit une bombe à bord de l'avion.

    L'A321 de la compagnie aérienne Metrojet (Kogalymavia) s'est écrasé le 31 octobre dans le nord du Sinaï. L'avion transportait 224 personnes, dont 217 passagers. Parmi eux figuraient plus de 20 enfants, dont le plus jeune n'avait que dix mois. Il n’y a eu aucun survivant.

    Le 17 novembre 2015, le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a reconnu que le crash avait résulté d'un attentat terroriste.

    Dossier:
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)

    Lire aussi:

    Le FSB a identifié le type d’explosif utilisé à bord de l'A321
    Crash de l’A321: la bombe placée sous un siège passager
    La Russie appelle tous les pays à l'aider à trouver les auteurs du crash de l'A321
    Tags:
    enquête, attentat, crash d'avion, Airbus A321, Comité national antiterroriste russe (NAK), FSB, Evguéni Ilyine, Charm el-Cheikh, Egypte, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik