Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Un Trump élu ferait-il les affaires de Moscou?

    © AP Photo/ Richard Drew
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    85308705

    Le favori à l'investiture républicaine, qui multiplie les provocations depuis l'officialisation de sa candidature en juin 2015, figure toujours largement en tête des intentions de vote.

    Le milliardaire Donald Trump serait mieux placé pour améliorer les relations entre l'Occident et la Russie s'il gagnait l'élection présidentielle américaine en 2016, a déclaré vendredi à Sputnik la chroniqueuse politique canadienne Rachel Marsden.

    "Vladimir Poutine, en Russie, a déjà dit que c'est quelqu'un de bien, que c'est quelqu'un qui est talentueux, qu'il apprécie son parcours. Alors peut-être ce qui est plus important c'est de se demander est-ce que les relations Est-Ouest vont mieux se faire avec Donald Trump qu'avec quelqu'un de plus mou, qu'avec quelqu'un de moins direct?", a noté Rachel Marsden.

    Lors de sa campagne électorale, Donald Trump critique régulièrement la politique étrangère du président Barack Obama, notamment, en ce qui concerne les relations avec la Russie. Le candidat républicain a notamment déclaré qu'il était prêt à approfondir les relations avec Moscou. Le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine a salué cette intention, qualifiant le candidat de "leader absolu de la présidentielle".

    Selon la journaliste canadienne, M.Trump a beaucoup de chances de remporter la présidentielle, parce qu'il se présente comme un candidat indépendant du pouvoir oligarchique qui commence à irriter les Américains.

    "Les Américains en ont marre qu'il y ait tellement d'argent, disons, pourri dans la politique américaine. Il y a 148 familles américaines qui donnent 50% de l'argent aux campagnes politiques et c'est plutôt une oligarchie dans une démocratie, et je pense que franchement les Américains en ont marre. Et maintenant il y a un candidat qui dit: +Moi, je ne prends pas d'argent, je suis quelqu'un de self-made, je viens du domaine des affaires, j'ai tout construit moi seul+", a indiqué Mme Marsden.

    Selon elle, les déclarations controversées faites par M.Trump pendant sa campagne électorale constituent plutôt son point fort, même si les médias occidentaux en général et particulièrement ceux de France, se moquent de lui.

    "Les médias aiment les discours un peu mous, et qui ne vont pas directement au but", or "les Américains, ils aiment les gens qui sont francs-parleurs, c'est aussi simple que ça et je sais que ça décale un peu depuis la France (…). Les Français ne comprennent pas comment on peut parler comme ça, d'une manière tellement directe, et plaire au grand public. Il a une vision assez claire et il ne la cache pas. Même si on n'est pas d'accord avec ce qu'il dit, on ne peut pas dire qu'on ne sait pas ce qu'il est en train de penser et ils aiment beaucoup ça", a conclu la journaliste.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Si j’étais président: Trump s’engage à parler avec Moscou et Pékin
    Trump accuse Obama et Clinton d’avoir créé l’EI
    Pourquoi Poutine et Trump sont-ils si populaires?
    Tags:
    relations, Présidentielle américaine 2016, Donald Trump, Russie, Occident, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik