International
URL courte
777
S'abonner

Les réseaux sociaux l'assimilent à la vente de stupéfiants et de produits pharmaceutiques, mais désormais le commerce d'armes en ligne sera interdit.

Le groupe américain Facebook a mis à jour, vendredi 29 janvier, l'interdiction aux usagers n'étant pas armuriers licenciés d'avoir recours à sa plate-forme pour ce type de transaction, a annoncé Monika Bickert, responsable des politiques de produits au sein du groupe.

Il sera toujours permis aux vendeurs licenciés de faire des publicités sur le réseau social, mais ils devront désormais procéder à leurs ventes sans utiliser Facebook. Précédemment, le groupe a interdit aux fournisseurs privés de faire la publicité de leurs produits.

"Depuis ces deux dernières années, de plus en plus de personnes utilisent Facebook pour trouver, acheter et vendre", a détaillé Monika Bickert.

Selon les données du New York Times, l'interdiction touche aussi le réseau Instagram, également possédé par Facebook. Auparavant, le groupe avait banni aux usagers de Facebook et d'Instagram de mettre en vente de la marijuana, des produits pharmaceutiques et de la drogue sur les réseaux sociaux.

L'administration de Facebook a adopté cette mesure sous pression du président américain qui ne souhaite pas que les réseaux sociaux soient utilisés comme intermédiaires pour négocier des ventes d'armes entre particuliers, rapporte le New York Times. Barack Obama cherche depuis longtemps à établir des règles plus strictes concernant la vente d'armes aux Etats-Unis, mais ses tentatives d'imposer des restrictions par le Congrès avaient échoué.

Cette décision s'est déroulée sur fond de débat aux Etats-Unis sur l'accès aux armes à feu à la suite d'une série de tueries, soit la fusillade de l'école primaire Sandy Hook de 2014, où Adam Lanza a tué 28 gents dont 20 enfants, et la fusillade perpétrée par un couple de terroristes ayant fait 14 morts et 21 blessés lors d'une fête dans un hôpital à San Bernardino.

Lire aussi:

USA: la fusillade de San Bernardino accentue les divisions politiques
Comment l'interprétation du deuxième amendement permet aux Américains de s'entretuer
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Tags:
Internet, armes à feu, interdiction, Facebook, Instagram, Monica Bickert, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook