Ecoutez Radio Sputnik
    la chancelière allemande Angela Merkel

    Merkel: les migrants doivent rentrer chez eux après la fin des conflits

    © AFP 2019 STEPHANE DE SAKUTIN
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    58314
    S'abonner

    Les réfugiés ne se verront accorder qu'un titre de séjour temporaire et, quand l'Etat islamique sera vaincu, les migrants devront retourner dans leurs pays, estime Angela Merkel.

    Les migrants en provenance du Proche-Orient reçoivent un statut de réfugié temporaire en Allemagne, et quand les conflits armés dans leurs pays seront achevés ils devront rentrer chez eux, a déclaré samedi la chancelière allemande Angela Merkel lors d'une réunion de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) dans le land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale (nord).

    "Nous devons dire aux gens que cela est un titre de séjour temporaire. Et nous attendons qu'ils, quand la Syrie sera en paix, quand l'EI sera vaincu en Irak, retournent dans leurs pays", a affirmé Mme Merkel.

    En faisant référence aux attaques commises par des migrants à Cologne, la chancelière allemande a réaffirmé son intention de resserrer la politique envers les migrants qui commettaient des infractions.

    Plus d'une centaine de femmes ont été victimes d'attouchements le 31 décembre à Cologne. Certains témoignages portent à croire qu'il s'agit d'individus d'apparence arabe ou nord-africaine. D'après les statistiques les plus récentes, la police compte plus de 700 plaintes pour des faits d'agression et de vol.

    "Nous ne pouvons vivre dans une démocratie et dans la sécurité que dans le cas où les gens comprennent qu'une punition vient après un crime", a indiqué Angela Merkel citée par le quotidien allemand Ostsee Zeitung.

    A cause de la politique migratoire, la cote de popularité de Mme Merkel a fortement chuté. D'après les derniers sondages, environ 40% des Allemands se prononcent pour la démission de la chancelière fédérale Angela Merkel à cause de sa gestion de la crise migratoire.

    En 2015, l'Allemagne a accueilli quelque 1,1 million de réfugiés. Les débats enflammés autour de la question de l'accueil des réfugiés ont repris de plus belle après une série d'agressions sexuelles commises, à Cologne et dans d'autres villes allemandes, par des ressortissants de pays d'Afrique du nord et du Proche-Orient.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Migrants: la Bavière menace Merkel de saisir la justice
    Cette Europe où Merkel perd son poste de chancelière allemande
    Angela Merkel traduite en justice
    Crise des migrants : Angela Merkel de plus en plus isolée
    La Bavière lance un ultimatum à Merkel
    Les Allemands ne croient pas en Merkel
    Le parti de Merkel veut fermer les frontières aux migrants
    Tags:
    migrants, réfugiés, crise migratoire, agressions sexuelles, abus sexuel, harcèlement, Etat islamique, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Angela Merkel, Cologne, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik