International
URL courte
Chute des prix du pétrole (2016) (171)
20304
S'abonner

Les pays de l’OPEP et les pays non membres de l’organisation parviendront bientôt à un accord sur des mesures de stabilisation des cours mondiaux du pétrole, a déclaré samedi le président vénézuélien Nicolás Maduro.

"Nous sommes sur le point d'arriver à un accord au sein des pays producteurs de pétrole membres de l'OPEP, ainsi que ceux qui ne font pas partie de l'organisation. Mais être +sur le point+ ne signifie pas que nous l'avons déjà atteint", a précisé le président, citée par le portail El Nacional.

Les paroles de M.Maduro ont coïncidé avec le départ à Moscou du ministre vénézuélien du Pétrole et des Ressources minérales Eulogio del Pino qui, le 1er février, aura une rencontre avec le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak. Une réunion entre le ministre vénézuélien et les représentants des compagnies pétrolières russes est également prévue pour mardi. Plus tard, Eulogio del Pino effectuera des visites dans les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), soit au Qatar, en Irak, en Iran et en Arabie saoudite.

"Ce sont les quatre pays clés, et il est très important que nous parvenions à un accord", a déclaré le ministre.

La chute des cours du brut, produit d'exportation principale au Venezuela, a plongé le pays dans une grave crise économique qui a conduit à une crise politique. Le président Nicolas Maduro a exprimé à maintes reprises l'importance des mesures de stabilisation sur le marché des hydrocarbures. Selon les autorités vénézuéliennes, le prix "juste" pour un baril ne doit pas être inférieur à 60 dollars.

Dossier:
Chute des prix du pétrole (2016) (171)

Lire aussi:

Opep: le Venezuela demande une réunion d'urgence
Venezuela: Maduro décrète l'état d'urgence économique
Les prix bas du pétrole, une malédiction pour l’économie mondiale
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Tags:
prix du pétrole, crise économique, Nicolas Maduro, Qatar, Venezuela, Arabie Saoudite, Iran, Irak, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook