International
URL courte
Opération militaire au Yémen (2015) (122)
16480
S'abonner

Les rebelles Houthis ont tiré un missile balistique sur la base militaire d'Al-Anad de la coalition arabe dans la province de Lahij (sud du Yémen).

Une source militaire dans la province a communiqué à l'agence Sputnik que plusieurs dizaines de soldats, notamment des Soudanais, avaient été tués et blessés.

La base, qui comprend un aérodrome et un camp d'entraînement, est la plus vaste au Yémen. En août 2015, les forces loyales au président Abd Rabo Mansour Hadi l'avaient reprise aux rebelles Houthis à l'issue de combats acharnés.

​"Les blessés et les tués ont été transportés par ambulances à al-Houta et à Aden. La plupart des tués sont des conscrits de l'armée gouvernementale et des militaires soudanais faisant partie de la coalition, dont les positions ont été visées directement", a raconté la source de l'agence.

Elle ajoute que la base d'Al-Anad, où les soldats s'entraînaient avant la bataille pour la ville de Taïz, avait été frappée avec un SS-21. Une grande quantité de matériels de guerre de la coalition a été détruit.

Le conflit armé se poursuit au Yémen qui oppose les rebelles Houthis du mouvement chiite Ansar Allah et la partie de l'armée fidèle à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, d'une part, et, de l'autre, les troupes loyales au président Abd Rabo Mansour Hadi soutenues au sol et dans les airs par les forces de la coalition arabe. 

La coalition conduite par l'Arabie saoudite effectue des frappes aériennes contre les régions du Yémen contrôlées par les Houthis depuis le 26 mars dernier. Selon certaines estimations, l'effectif au sol déployé pour soutenir Abd Rabo Mansour Hadi est évalué à 10.000 hommes. 

Dossier:
Opération militaire au Yémen (2015) (122)

Lire aussi:

Les autorités yéménites prêtes à négocier avec les houthis
Yémen : Les attaques indiscriminées sont des crimes de guerre
La coalition dirigée par Riyad tue cinq personnes au Yémen
Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
Tags:
Ansarullah, Ali Abdallah Saleh, Abd Rabo Mansour Hadi, al-Houta, Aden, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook