International
URL courte
62754
S'abonner

Une coopération plus étroite entre Moscou et Berlin pourrait faire le jeu des intérêts des deux pays, ce qui n'arrangera certainement pas Washington.

Comme l'Allemagne est actuellement sous une grande pression et d'autant plus vulnérable du point de vue économique, elle a besoin comme jamais auparavant d'une large coopération avec d'autres pays, estime George Friedman, fondateur et dirigeant de la société de renseignement Stratfor, interviewé par le journal Deutsche Wirtschafts Nachrichten.

Cependant, la liste des partenaires potentiels pour Berlin est assez limitée. Il semble qu'en fait de perspectives d'amitiés, celle avec Moscou semble être la plus avantageuse, ce qui ne manquera pas d'entraîner à son tour un grand mécontentement de la part des Etats-Unis, présuppose M.Friedman.

Mettre les bâtons dans les roues des relations russo-allemandes est un des objectifs à atteindre sinon à poursuivre pour les Etats-Unis, selon George Friedman.

Néanmoins, une union des deux puissances n'entre pas forcément dans les projets d'autres acteurs de la scène internationale.

"Les Etats-Unis ne sont pas le seul pays à chercher à conjurer le renforcement de la coopération entre Moscou et Berlin. Il y a bien d'Etats européens qui se prononcent contre une telle union. Par exemple, la Pologne et la France font partie de la liste des opposants fervents", d'après George Friedman.


Lire aussi:

Quel isolement? L'Occident a besoin de la Russie en Syrie
La Russie va-t-elle dire adieu à l’APCE?
Daech prépare des attentats en Russie et en Europe
Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Tags:
coopération, amitié, George Friedman, États-Unis, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook