International
URL courte
Crise migratoire (789)
23336
S'abonner

Europol craint que des enfants arrivés sans parents aient été victimes de trafiquants d'êtres humains.

Au moins 10.000 enfants réfugiés arrivés en Europe sans parents, ni proches ont disparu après être entrés dans l'UE, rapporte le quotidien britannique Guardian faisant référence aux données d'Europol.

La police craint que beaucoup de ces enfants aient été victimes de trafiquants d'êtres humains après leur arrivée en Europe.

"On peut dire que nous sommes à la recherche d'environ 10.000 enfants. Ils ne sont pas tous tombés entre les mains de criminels. Certains auraient retrouvé leurs parents. Nous ne savons pas où ils sont, ce qu'ils font ou avec qui ils sont", a déclaré le représentant d'Europol Brian Donald.

Rien qu'en Italie, 5.000 enfants sont déclarés perdus, et un millier d'enfants réfugiés ont disparu en Suède. Au Royaume-Uni, le nombre d'enfants migrants, dont l'emplacement n'est pas connu, a doublé au cours de l'année.

Selon l'organisation Save the Children (Sauver les enfants), l'année dernière, 26.000 enfants non accompagnés sont entrés en Europe. Selon Europol, 27% de tous les migrants venus l'année dernière étaient mineurs: soit venus seuls, soit avec leurs parents.

Europol a confirmé les faits établis de l'exploitation sexuelle des enfants réfugiés. Au cours des 18 derniers mois, le trafic d'êtres humains s'est largement intensifié en Europe. En Allemagne et en Hongrie, il y a des prisons où tous les prisonniers sont reconnus coupables de crimes liés à la crise migratoire.

Les criminels, qui se livrent à la contrebande de gens en Europe, se sont mis à coopérer activement avec des groupes qui sont engagés dans le commerce d'esclaves et dans l'exploitation sexuelle.

Selon le Guardian, le chaos migratoire a fait réfléchir sérieusement de nombreux responsables européens à l'exclusion de la Grèce de la zone Schengen afin de réduire le flux de migrants de ce pays transitaire.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Plusieurs attaques contre des migrants à Stockholm
Migrants: la Turquie demande à l'UE 5 mds EUR supplémentaires
Bruxelles veut mettre en place des politiques de retour des migrants économiques
Le Royaume-uni et les migrants: histoire d'un désamour
La Finlande pourrait expulser 60% de ses migrants
Berlin durcit les conditions pour des migrants
"L'afflux des migrants risque de provoquer une guerre civile en Europe"
Tags:
traite des êtres humains, crise migratoire, migrants, enfants, réfugiés, The Guardian, Europol, Suède, Royaume-Uni, Italie, Europe, Hongrie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook