International
URL courte
Crise migratoire (789)
367611
S'abonner

Une politicienne allemande propose d'ouvrir le feu sur les migrants en cas de nécessité.

La présidente du parti populiste anti-immigration Alternative pour l'Allemagne, Frauke Petry, a appelé à renforcer considérablement le contrôle aux frontières allemandes, admettant la nécessité d'un recours à l'arme à feu dans les cas extrêmes.

"Nous avons besoin d'un contrôle efficace afin d'empêcher qu'il y ait autant de demandeurs d'asiles non-enregistrés qui entrent dans le pays par l'Autriche", a-t-elle déclaré au journal allemand Mannheimer Morgen.

Selon elle, l'usage de l'arme à feu doit être le dernier recours contre les réfugiés essayant de pénétrer illégalement en Allemagne.

"Aucun policier n'a envie de tirer sur des réfugiés, et moi non plus je ne le veux pas. Mais en dernière instance, on doit pouvoir avoir recours aux armes", a-t-elle martelé.

Angela Merkel traduite en justice
© AP Photo / Markus Schreiber
Cette déclaration a déjà suscité les critiques unanimes de la population et des autorités allemandes.

Parmi les mesures qu'elle juge nécessaires pour enrayer la migration illégale, Frauke Petry a évoqué le déploiement de contingents supplémentaires de gardes-frontières, ainsi que l'installation d'une clôture à la frontière. Dans l'éventualité où un migrant essaierait de l'escalader, "la police doit l'empêcher de pénétrer sur le sol allemand".

L'Allemagne vit actuellement une crise migratoire aiguë qui s'est aggravée lorsque la chancelière Angela Merkel a proclamé une politique d'ouverture des frontières à l'égard des réfugiés. Plus d'un million de migrants ont pénétré en Allemagne au cours de l'année dernière. 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

L’Allemagne facilite l'expulsion des criminels étrangers
Allemagne: de nombreux migrants prêts à revenir dans leur pays
Allemagne: des djihadistes identifiés parmi les réfugiés
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Tags:
contrôles, crise migratoire, armes à feu, migrants, frontière, réfugiés, Alternative pour l'Allemagne (AfD), Frauke Petry, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik