Ecoutez Radio Sputnik
    La Tour Eiffel

    Sondage: les perceptions et attentes des Français

    © AP Photo / Daniel Ochoa de Olza
    International
    URL courte
    14363

    Un sondage effectué par l’Institut Ipsos révèle le pessimisme des Français face à l’avenir de leur pays ainsi que leur méfiance envers les "autres", soit les migrants, les chômeurs, et les communautés religieuses.

    La crise de confiance

    Les auteurs du sondage soulignent qu'"il n'y a pas un pessimisme collectif et un optimisme individuel mais un pessimisme collectif massif qui se double d'un pessimisme individuel important". Ainsi, 79% des Français sont aujourd'hui persuadés que la France est en déclin et 61% déclarent qu'en pensant à leur avenir, celui-ci leur apparaît "bouché".

    Cette crise de confiance s'exprime aussi par de fortes critiques à l'égard des "autres", et on apprend que les Français se méfient entre autres des migrants et des chômeurs. Les deux tiers des interrogés ont déclaré que dans la vie, la plupart des gens ne sont pas dignes de confiance. 54% des Français sont d'avis que l'immigration n'est pas une source d'enrichissement pour la France, et 39% affirment que la pauvreté n'est pas la principale cause d'insécurité, faisant ainsi allusion aux flux migratoires. La plupart des personnes croient que le gouvernement fait plus pour aider les immigrés que pour aider les Français, et presque la moitié (49%) considèrent que les chômeurs ne font pas de réels efforts pour trouver du travail. Finalement, un tiers justifie les réactions racistes en France.

    Tolérance et intolérance

    Si on parle de l'attitude des Français envers les religions, les réactions à l'égard des différents groupes montrent que le sentiment d'hostilité ne porte pas en priorité sur les Juifs mais sur les Roms, les musulmans et les Maghrébins. Dans ce classement, les Roms occupent la première place avec 80% des Français qui considèrent que la grande majorité des Roms est mal intégrée. L'attitude envers la communauté musulmane semble s'améliorer: 44% pensent que la moitié des personnes de confession musulmane sont bien intégrées, et 27% considèrent que la majorité d'entre eux sont mal intégrés. Les Français placent la communauté juive dans la meilleure position: seuls 7% des interrogés croient qu'ils sont mal intégrés.

    Une majorité absolue (89%) pense que les musulmans sont mal intégrés parce qu'ils "se sont repliés sur eux-mêmes et qu'ils refusent de s'ouvrir sur la société". Les mesures en faveur des minorités religieuses sont presque toutes rejetées, surtout quand elles touchent à l'école: 63% sont opposés à la mise en place de menus spécifiques dans les cantines scolaires, 71% sont défavorables à la mise en place de dérogations permettant aux élèves de s'absenter les jours de fêtes religieuses. En revanche, 53% sont favorables à la construction de mosquées pour que les personnes de confession musulmane puissent exercer leur culte plus facilement.

    Le préjugé à l'égard des Juifs

    Bien ancrés dans la société française, les stéréotypes antisémites ont la vie dure en France. Selon les informations du sondage, la kippa et les vêtements nationaux gênent 27% et 35% des répondants respectivement, et une majorité absolue est persuadée que tous les Juifs sont interdépendants. 56% pensent que les Juifs ont beaucoup de pouvoir et le nombre de personnes est sûr que les Juifs en France sont plus riches que les Français. 41% affirment qu'"ils sont trop présents dans les médias", et 13 % ont même déclaré qu'il y a un peu trop de Juifs en France.

    Un possible départ hors de France

    Face à un niveau d'angoisse et d'anxiété très élevé chez beaucoup de Juifs, le fait de quitter le pays devient plus qu'une tentation. Pour près d'un quart des Juifs, c'est désormais une option. Et 92% d'entre eux estiment que l'antisémitisme a augmenté. Par ailleurs, l'antisémitisme (67%), le terrorisme (50%), et l'intégrisme religieux sont les principales craintes des Juifs, loin devant le chômage (23%), ou le pouvoir d'achat (27%), à rebours de la population française dont ces derniers sont les principales préoccupations.

    61% des personnes interrogées estiment que les Juifs sont plus en sécurité en Israël qu'en France, et 54% des Juifs envisagent de partir pour Israël ou vers un autre pays. Au total, plus de 70% des sondés n'excluent pas de quitter la France.

    Lire aussi:

    Les Français pensent qu'ils ne peuvent pas influencer la politique étrangère
    Les actes antimusulmans ont triplé en 2015 en France
    Les juifs de Marseille appelés à enlever la kippa
    Deux députés portent la kippa dans les couloirs de l'Assemblée
    Tags:
    communauté musulmane, Roms, Juifs, antisémitisme, sondage, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik