International
URL courte
14351
S'abonner

Un activiste américain a l'intention de mettre en ligne les rapports de la CIA depuis sa fondation en 1947. Le projet a été publié sur le site de financement participatif Kickstarter.com.

Aux Etats-Unis, 10.000 dollars doivent être collectés afin de pouvoir mettre en ligne plus de 10 millions de pages de documents déclassifiés de la CIA. L'initiative est apparue sur le site de financement participatif Kickstarter.com.

L’initiative appartient à Michael Best, un habitant de Pennsylvanie qui se propose de mettre en libre accès les documents de l'agence de renseignement américaine depuis sa fondation en 1947: courriers,  calendriers de rencontres, rapports de ses cinq premiers directeurs, archives de plus de 25 ans d'ancienneté, photos et données de renseignement de l'époque de la guerre froide.

Selon Michael Best, les documents déclassifiés ne sont accessibles que sur quatre ordinateurs dans une pièce spéciale située au troisième étage du bâtiment des Archives nationales dans le Maryland. Il est interdit de conserver les documents sur un support électronique, seule leur impression étant autorisée.

L'activiste se propose d’imprimer les documents puis de les scanner afin de les mettre en ligne. L'accès aux documents sur le web sera gratuit. Pour mettre en œuvre son idée, Michael Best a besoin d'un scanner professionnel capable de traiter 90 pages par minute (15.000 pages par jour), d'un ordinateur portable puissant, de supports électroniques, d'articles de bureau et de boîtes pour transporter les documents imprimés. Coût total: 10.000 dollars.

Les délais de réalisation du projet ne sont pas encore clairs. Le problème ne réside pas seulement dans la collecte des fonds. Beaucoup dépend de la bibliothèque des Archives, dont les imprimantes peuvent avoir des pannes. Notamment, en cas de panne d'encre, il faudra attendre que la CIA s'occupe du dépannage. L'agence rembourse à la bibliothèque le coût du papier et de l'encre, le public pouvant donc en bénéficier gratuitement. Mais Michael Best n'exclut pas que cette politique de gratuité des services puisse changer.


Lire aussi:

L'ex-patron de la CIA pourrait perdre une étoile
Vers une CIA européenne?
Un adolescent aurait piraté la boîte mail du chef de la CIA
La CIA déclassifie ses rapports des années 1960
Tags:
documents déclassifiés, publication des archives, CIA, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook