International
URL courte
1121854
S'abonner

Comme l’ont indiqué les militaires syriens, l'armée poursuit son offensive au nord d'Alep et avance vers la frontière turque.

L'armée syrienne a coupé les voies de ravitaillement des djihadistes reliant la Turquie avec le nord d'Alep, a annoncé à RIA Novosti une source au sein de l'armée.

"L'armée a coupé les routes Mayer-Anadan et Azaz-Alep. De la sorte, les combattants ne peuvent plus recevoir de renforts et de munitions acheminés depuis la Turquie jusqu’au nord d'Alep", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

 

​Selon lui, il s'agit du corridor d’Azaz qui est long d’une cinquantaine de kilomètres et fait parfois à peine quinze kilomètres de large. Il relie la Turquie, via le poste frontière de Bab al-Salam, à la grande ville d’Alep.

Comme l’ont indiqué les militaires syriens, l'armée poursuit son offensive au nord d'Alep et avance vers la frontière turque. Des combats se déroulent près des villes de Nubel et de Zahra, assiégées par les djihadistes depuis trois ans. L'artillerie syrienne pilonne la ville de Retyan qui abrite un important détachement de terroristes.

Les avions russes et syriens réalisent des frappes contre les postes de commandement, les dépôts de munitions et les positions d'artillerie des djihadistes. Selon les militaires syriens, les djihadistes désertent en masse les localités où  se déroule l'offensive de l'armée  gouvernementale.

Lire aussi:

700.000 réfugiés en provenance d'Alep hébergés à Lattaquié
Aviation russe frappe les positions de l’EI dans les provinces d'Alep et de Lattaquié
L’aviation russe cible une usine d'explosifs à Alep
Tags:
djihadisme, offensive, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook