International
URL courte
141923
S'abonner

L'accusation à l'encontre du chef de la diplomatie US a été lancée lors d'une conférence de presse de John Kerry avec son homologue italien, Paolo Gentiloni, à Rome.

23 pays membres de la coalition internationale qui lutte contre l'organisation de l'Etat islamique se sont réunis mardi dernier à Rome afin de discuter des moyens de combattre le groupe terroriste, et de saluer les progrès enregistrés. La rencontre s'est terminée par la conférence de presse commune des chefs de la diplomatie américaine et italienne.

Néanmoins, à l'issue de la conférence, une journaliste italienne a lancé à l'encontre de John Kerry et de son homologue italien, Paolo Gentiloni: "C'est vous qui avez créé l'EI", en provoquant une bagarre dans la salle.

La journaliste a été immédiatement entourée par des policiers. Selon les personnes présentes dans la salle, la journaliste avait un foulard sur la tête.

Ce n'est pas pour la première fois que les Etats-Unis sont accusés d'avoir créé Daech. Récemment l'un des dirigeants du parti Fatah du chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a accusé les Etats-Unis d'avoir créé Daech afin de "réaliser un scénario infernal pour démanteler la nation arabe, la diviser, tuer son esprit de solidarité".

Le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump s'est aussi empressé de stigmatiser la politique menée par l'administration de Barack Obama et celle de l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton qui, selon lui, ont favorisé l'essor de Daech.

En outre, selon un sondage réalisé l'année passée par la société britannique ORB International, 81% des Syriens estiment que les USA et leurs alliés sont responsables de la création du groupe terroriste Etat islamique.

Lire aussi:

Trump accuse Obama et Clinton d’avoir créé l’EI
Sondage: les Syriens accusent les USA d'avoir créé l'EI
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Tags:
journalisme, djihadisme, Etat islamique, Paolo Gentiloni, John Kerry, Rome, Italie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook