Ecoutez Radio Sputnik
    Palais de l'Elysée

    Et l'ex-président français le "plus cher" est…

    © AFP 2019 Patrick Kovarit
    International
    URL courte
    35948

    Trente-cinq ans après son départ de l'Elysée, Valéry Giscard d'Estaing est l’ancien chef de l’Etat qui coûte le plus cher au budget de l'Etat, avec 2,5 millions d'euros par an.

    Dans cette course budgétaire, VGE, qui a fêté mardi dernier ses 90 ans, devance ses successeurs: Nicolas Sarkozy (2,2 millions) et Jacques Chirac (1,5 million), rapporte le Parisien.

    ​Selon René Dosière, député socialiste et spécialiste du budget de l'Élysée, cette différence entre les trois présidents s'explique par la nécessité de protéger les diverses propriétés de Valéry Giscard d'Estaing.

    "Le poste le plus lourd, ce sont les agents de sécurité qui surveillent ses résidences à Paris ou à Authon, dans le Loire-et-Cher", remarque-t-il dans le quotidien.

    Le député rappelle que le statut d'ancien président est réglé sur la base d'une lettre personnelle adressée en 1985 de Laurent Fabius, alors premier ministre, à VGE. Ces règles lui permettent d'obtenir, en plus d'une dotation mensuelle de 6.000 euros, un appartement de fonction, une voiture avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents.

    "L'idée de cette lettre, c'était de montrer que l'Etat lui devait quelque chose eu égard aux services qu'il a rendus à son pays. Ce n'est quand même pas un individu ordinaire", justifie M.Dosière.

    ​Néanmoins, les frais du vingtième président de la République française pèseraient effectivement tout de même lourds dans le budget, prenant également en considération le traitement mensuel des anciens présidents, à savoir plus de 6 millions d'euros par an qui sortent des caisses de l'État.

    Pour diminuer ce "niveau élevé de dépenses", René Dosière propose plusieurs pistes, notamment qu'un décret prévoit les dépenses supportées par l'Etat. Celles-ci "devraient être limitées à une durée de 5 ans" et "exclusives de toute rémunération privée, à l'exception des activités intellectuelles et d'une activité politique de premier plan".

    Lire aussi:

    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Bill Clinton en robe bleue et pas que… Des trouvailles extravagantes dans une résidence d’Epstein – images
    Un énorme requin blanc filmé à quelques centimètres d’une cage de plongeurs – vidéo
    Tags:
    président, budget, Elysée, Laurent Fabius, Jacques Chirac, Valéry Giscard d'Estaing, Nicolas Sarkozy, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik