Ecoutez Radio Sputnik
Starbucks

En Arabie saoudite, Starbucks interdit l'accès de ses cafés aux femmes

© Flickr/ MIKI Yoshihito
International
URL courte
102962228

Des femmes saoudiennes qui fréquentent des cafés Starbucks à Riyad ont été surprises de trouver des affiches interdisant l’entrée aux femmes sur les portes de ces établissements.

Les photos de ces affiches ont été publiées sur Twitter.

"Les femmes sont interdites d'entrée. Prière de demande à votre conducteur de passer une commande", lit-on dans cette affiche. 

Le Comité saoudien pour le commandement de la vertu et la répression du vice, l'institution la plus influente du royaume, a ordonné au personnel du café de ne pas laisser entrer les femmes, rapporte le site Emirates 24/7.

Le comité a fait paraître cet ordre suite à l’effondrement du mur de séparation entre les hommes et les femmes, obligatoire en Arabie saoudite pour tous les cafés, restaurants et magasins. La direction de Starbucks a dit à la police que ce n'était pas la première fois que le mur s'effondrait en raison de bousculades.

Cependant, Starbucks a publié une déclaration, expliquant la démarche de la société.

"Starbucks en Arabie Saoudite respecte les coutumes locales en fournissant des entrées séparées pour les familles ainsi que pour les personnes seules. Tous nos cafés offrent le même service et les mêmes menus aux hommes, aux femmes et aux familles. Nous travaillons le plus vite possible à la réfection de notre café dans le quartier de Jarir afin de pouvoir accueillir nos clients conformément aux traditions locales", lit-on dans un communiqué.

Lire aussi:
Pour la première fois, l'Arabie saoudite empruntera à l'étranger
USA-Arabie Saoudite, une alliance secrète cimentée par l'argent
L’Arabie saoudite pourrait faire chuter le marché de la dette US
Tags:
femmes, droits des femmes, refus, café, Starbucks, Proche-Orient, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

Tous les commentaires

  • Dolinduz
    Comme quoi les USA mettent leurs grands principes "démocratiques" dans leur poche lorsqu'il s'agit de ne pas froisser des partenaires influents et riches.
    La même chose en Syrie (au hasard) aurait fait un scandale planétaire, et Fabius serait monté au créneau !

    Hey Barack! Il faut déclencher une guerre en AS au nom des droits des femmes !
    Tu en as, ou tu n'en as pas (dans ton froc) ?
Afficher les nouveaux commentaires (0)
Grands titres