International
URL courte
1821813
S'abonner

La société de renseignement US Stratfor a créé plusieurs cartes de la Russie afin de dresser un portrait stratégique du pays et de comprendre les projets du président russe Vladimir Poutine concernant l'Europe. Cette étude a donné des résultats assez inattendus.

La position géographique de la Russie lui permet de "surprendre ses adversaires et rend les Russes encore plus dangereux", estime George Friedman, fondateur et dirigeant de la société de renseignement américaine Strategic Forecasting (Stratfor) et ancien responsable des services secrets, cité par le magazine Business Insider.

"Beaucoup de gens pensent que les cartes n'ont pour mission que de montrer la géographie et la topographie d'un pays. Mais les cartes en disent long sur beaucoup d'autres aspects: politiques, militaires et économiques. C'est la première source d'informations sur la stratégie d'un pays, qui permet de voir les facteurs moins évidents", note M.Friedman.

Selon les cartes fournies par l'expert, l'accès de la Russie aux océans, sauf l'océan Arctique, "est limité" et souvent "bloqué par d'autres pays". Or l'accès d'un Etat à l'océan peut influer sur son potentiel économique et politique, rappelle-t-il.

L'accès de la Russie aux océans, sauf l'océan Arctique, est limité
© Photo. Maulding Economics
L'accès de la Russie aux océans, sauf l'océan Arctique, "est limité"

"La plupart de la population russe est concentrée le long de sa frontière occidentale avec l'Europe et de sa frontière méridionale avec le Caucase (la région située entre les mers Noire et Caspienne). La Sibérie est peu habitée. Les fleuves" russes coulent vers l'ouest et l'infrastructure de la Russie est aussi plus dense dans la partie occidentale du pays.

La plupart de la population de la Russie vit le long de la frontière occidentale
© Photo. Geopolitical Futures
La plupart de la population de la Russie vit le long de la frontière occidentale

L'ouest et le sud de la Russie sont les régions les plus favorables à l'agriculture. 

L'agriculture russe est principalement située dans le sud-ouest du pays
© Photo. Geopolitical Futures
L'agriculture russe est principalement située dans le sud-ouest du pays

Les transports du pays sont aussi "orientés vers l'ouest".

Le réseau ferroviaire de la Russie
© Photo. Maulding Economics
Le réseau ferroviaire de la Russie

Selon M.Friedman, ces facteurs expliquent que la Russie est surtout vulnérable dans sa partie occidentale et que sa stratégie nationale consiste à "déplacer sa frontière vers l'ouest pour mieux se protéger".

L'Europe contrôle l'accès de la Russie aux océans
© Photo. Maulding Economics
L'Europe contrôle l'accès de la Russie aux océans

L'expert affirme que l'objectif principal de la Russie est donc "de contrôler les Etats d'Europe de l'Est – les pays baltes, la Biélorussie et l'Ukraine – pour renforcer sa défense en profondeur et son potentiel économique.

Toutefois, la proximité de la mer a ses inconvénients. Une puissance maritime est plus riche, mais la richesse provoque le luxe et le luxe corrompt la société, note M.Friedman et cite en exemple les villes d'Athènes et de Sparte. Qui plus est, "une bonne connaissance du monde conduit à l'ambiguïté morale", d'après lui.

Sparte a été moins riche qu'Athènes. Elle a gagné son influence grâce à beaucoup d'efforts et non à la richesse, les Spartiates ne connaissaient pas le monde, mais avaient des notions claires du bien et du mal. 

"La lutte entre la force donnée par la richesse et celle créée par l'effort" caractérise la différence entre l'Europe et la Russie, déclaré M.Friedman.

La Russie est "plutôt unie que divisée et sa force provient des efforts déployés par son peuple pour surmonter les difficultés (…). Les Russes sont soudés grâce à leur vision idéaliste du pays et à leur loyauté à l'égard de la Mère Russie. Et sur ce point, il y a un gouffre entre l'Europe et les Etats-Unis d'une part et la Russie de l'autre", conclut-il.


Lire aussi:

"Aujourd'hui, c'est en Antarctique que se joue la lutte géopolitique"
Syrie: cinq messages géopolitiques de Vladimir Poutine
Conflits géopolitiques: la Russie refuse de s'impliquer (Poutine)
Russie: hausse des investissements malgré les tensions géopolitiques
Tags:
géopolitique, océan, économie, Stratfor, George Friedman, Sibérie, Europe, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook