International
URL courte
493
S'abonner

Le Japon veut déployer des missiles antiaériens Patriot dans le sud du pays afin d'abattre une fusée porteuse nord-coréenne en cas d’accident.

Les forces navales japonaises ont entamé le transfert de systèmes de missile sol-air Patriot vers l'archipel Sakishima censé être survolé par le lanceur nord-coréen qui doit placer un satellite sur orbite, a annoncé jeudi la chaîne de télévision NHK.

Le ministère japonais de la Défense a également déclaré avoir envoyé trois navires équipés d'un système de combat Aegis capable de détecter un tir de missile.

Selon les informations diffusées le 2 février, la Corée du Nord avait notifié à l'Union internationale des télécommunications (UIT) et à l'Organisation maritime internationale (IMO) son intention de lancer un satellite entre le 8 et le 25 février.

D'après les médias japonais, la notification de Pyongyang comporte des informations sur la trajectoire du lanceur. Ainsi, son premier étage tombera en mer Jaune au large des côtes occidentales de la Corée du Sud. Après être passé à proximité de l'archipel Sakishima, la fusée porteuse larguera son second étage dans le Pacifique, près des Philippines.

Lire aussi:

La Corée du Nord soupçonnée de préparer un deuxième tir de missile
Le bluff de la Corée du Nord
La Corée du Nord prépare un tir de missile longue portée?
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
Organisation maritime internationale (OMI), lancement, satellite, Aegis, Union internationale des télécommunications (UIT), archipel Sakishima, mer Jaune, Corée du Nord, Japon, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook