International
URL courte
11382
S'abonner

Suite à la levée des sanctions, la République islamique cherche à élargir sa coopération avec plusieurs pays non seulement dans les domaines énergétique et politique, mais dans le tourisme également.

Lors d'une interview accordée à Sputnik, le chef de l'Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l'artisanat et du tourisme Masoud Soltanifar s'exprime à ce sujet.

Coopération russo-iranienne dans le domaine touristique

Sur fond d'intensification des contacts bilatéraux avec la Russie dans différents domaines, l'Iran prône une coopération russo-iranienne en matière de préservation du patrimoine culturel.

"Les experts iraniens, ainsi que leurs collègues russes, ont de l'expérience dans le domaine des recherches archéologiques et de la restauration de biens culturels et historiques. C'est pourquoi nous souhaitons organiser des conférences afin de les faire profiter de notre expérience", a indiqué Masoud Soltanifar.

Selon M.Soltanifar, des musées des deux pays pourraient organiser aussi des expositions communes.

Simplification du régime des visas

Afin de garantir l'afflux des touristes dans le pays, l'Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l'artisanat et du tourisme prône la simplification du régime des visas pour les citoyens de plusieurs pays.

Masoud Soltanifar a également indiqué que suite aux tensions russo-turques, l'Iran comptait devenir un partenaire-clé de la Russie dans le domaine touristique.

Attrait des investissements étrangers dans le secteur touristique iranien

Après les négociations entre Hassan Rohani avec son homologue français Françoise Hollande, qui ont eu lieu en France, le secteur touristique iranien s'attend à une intense activité des investisseurs étrangers.

En outre, selon M.Soltanifar, "plusieurs ministres européens du Tourisme, notamment français, italien, serbe et slovène ont effectué des visites officielles en Iran et se sont dit prêts à intensifier leurs activités sur le marché iranien".

Aider la Syrie et à l'Irak dans la sauvegarde du patrimoine

L'Iran se dit prêt à aider la Syrie et l'Irak afin de sauvegarder le patrimoine culturel de ses pays. L'Etat islamique a détruit un grand nombre de bâtiments religieux et historiques qu'il considère comme antérieurs à la période islamique. Les extrémistes ont déjà anéanti plusieurs monuments anciens. Les musées et les bibliothèques ont été pillés, les livres brûlés et les objets d'art détruits ou revendus au marché noir.

"L'Iran a une réputation de partenaire fiable avec lequel la coopération a un grand potentiel. Nous avons une expérience impressionnante dans la préservation et la restauration des biens anciens. L'Iran a exprimé à plusieurs reprises sa volonté de fournir toute l'assistance nécessaire afin de reconstruire des monuments et des bâtiments détruits dans ces pays après la cessation des hostilités", indique Masoud Soltanifar.

Tourisme médical

Outre la découverte de son patrimoine culturel, l'Iran est prêt à proposer à ses hôtes un tourisme médical. Pour le moment 5-6 cliniques, ainsi que 20-25 institutions médicales, fournissent des services médicaux à des ressortissants étrangers.

"Les coûts de ces procédures en Europe sont beaucoup plus élevés qu'en Iran à qualité égale. C'est pourquoi il est tout à fait raisonnable et logique de ne pas subir un traitement en Angleterre, en France ou en Allemagne, mais de venir en Iran", conclut l'expert.

Lire aussi:

Premier contrat Russie-Iran depuis la levée des sanctions
Iran: aucun intérêt à dialoguer avec les USA
Total va signer un contrat avec l'Iran pour lui acheter du pétrole brut
Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Tags:
coopération, tourisme, Hassan Rohani, Italie, Iran, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook