International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
71659
S'abonner

La jeune femme, qui aurait fait allégeance à l'EI en Syrie, a été accusée de sorcellerie.

Les terroristes du groupe Etat islamique (EI ou Daech) ont décapité une Belge d'origine marocaine de 22 ans dans la ville libyenne de Syrte, située à 450 km de Tripoli, a annoncé jeudi David Thomson, un journaliste de RFI, sur Twitter.

​​L'EI a diffusé une vidéo de l'exécution sur Internet sur laquelle on peut voir un enfant de 7 ou 8 ans parmi les spectateurs, affirme la chaîne belge RTL-TVI.

​Syrte, la ville natale de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, est devenue un fief de l'EI en juin 2015. Daech a exécuté 37 personnes en six mois dans cette ville qui ne compte aujourd'hui que 180.000 habitants et où personne ne conteste actuellement le pouvoir des terroristes.

"La situation est dramatique. La vie civile a disparu et les sentences que nous observions à la télévision en Syrie et en Irak sont aujourd'hui appliquées aux habitants de cette ville", a rapporté l'AFP, citant un responsable du Conseil municipal élu avant l'arrivée des djihadistes. Cet homme, qui préfère garder l'anonymat pour des raisons de sécurité, a dû aujourd'hui fuir sa cité.

Tout au long de son règne, Mouammar Kadhafi avait voulu faire de sa ville natale un pôle politique. En vain. Il a tenté à maintes reprises d'y installer le gouvernement et le parlement. Il y a construit une grande salle de conférence que les terroristes de Daech ont rebaptisée Falloujah en l'honneur de la première ville irakienne tombée sous leur contrôle en janvier 2014. Accueillant autrefois des sessions du parlement libyen, des sommets arabes, africains et internationaux, la salle abrite aujourd’hui des prédicateurs de l’EI, qui y donnent des "leçons de religion".

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Quand Daech décapite... des membres de Daech
Daech exécute 80 personnes près de Mossoul
Un djihadiste de Daech exécute sa mère en public
Tags:
décapitation, exécution, Etat islamique, Syrte, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook