Ecoutez Radio Sputnik
    Des combattants de Pravy Sektor s'entraînent sur la place de l'Indépendance à Kiev

    YouTube censure le documentaire français sur le coup d'Etat en Ukraine

    © Sputnik . Andrei Stenin
    International
    URL courte
    1211110

    Le service de partage de vidéos en ligne explique sa décision de supprimer le film, qui a provoqué une vive polémique, par la nécessité de respecter les droits d'auteur.

    YouTube a supprimé la version en russe du documentaire de Paul Moreira "Ukraine-Les Masques de la Révolution" moins de 24 heures après sa mise en ligne.

    A la place du documentaire, on peut désormais voir un commentaire de YouTube rappelant la nécessité de respecter les droits d'auteur.

    "Cette vidéo inclut du contenu de XMD1TV, qui l'a bloqué pour des raisons de droits d'auteur. Nous sommes désolés", lit-on dans le commentaire.

    Malgré les protestations de l'ambassade ukrainienne à Paris, Canal+ a diffusé le 1er février le documentaire "Les masques de la révolution", qui traite d'un aspect fréquemment méconnu du coup d'Etat ukrainien de 2014, notamment du rôle crucial des milices néo-nazies. 

    Il s'agit en l'occurrence des membres des mouvements Svoboda, Pravy Sektor et du régiment Azov, qui ont constitué le fer de lance de l'insurrection de Maïdan, bien loin d'être de sympathiques combattants de la liberté pro-européens luttant pour la démocratie. Selon l'auteur du film, ce sont des nazis purs et durs, des individus responsables d'un crime de guerre, en l'occurrence du massacre de 42 manifestants pro-russes brûlés vifs à Odessa le 2 mai 2014. 


    Lire aussi:

    Le documentaire sur l’Ukraine prochainement rediffusé par Canal+
    Massacre d'Odessa: le documentaire français diffusé malgré les pressions de Kiev
    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    Tags:
    droits d'auteur, vidéo, documentaire, Internet, Ukraine, les masques de la révolution, XMD1TV, YouTube, Paul Moreira, France, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik