International
URL courte
Crise migratoire (789)
8130
S'abonner

Selon le ministre hongrois, "des milliers de migrants clandestins arrivent chaque année sur le territoire de l'Union européenne depuis le sud", et à cet égard, il est indispensable d'accorder à la Grèce tout le soutien pour endiguer l'afflux de clandestins.

La frontière sud de l'espace Schengen n'est pas protégée contre l'afflux des migrants, a déclaré samedi le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó.

"Il est évident que la frontière sud de l'espace Schengen n'est pas protégée", a déclaré le ministre à son arrivée à la réunion non-formelle des chefs de diplomatie des 28 pays membres de l'UE, qui se déroule à Amsterdam et dont la deuxième journée est consacrée à la crise migratoire.

Selon le ministre, "des milliers de migrants clandestins arrivent chaque année sur le territoire de l'Union européenne depuis le sud", et à cet égard, il est indispensable d'accorder à la Grèce tout le soutien pour endiguer l'afflux de clandestins.

Bert Koenders, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, a annoncé auparavant qu'en 2015 les pays de l'UE avaient accueilli au total 1,8 million de migrants, ayant enregistré plus de 1,25 million de demandes d'asile. Il a prédit une nouvelle vague de migrants ce printemps.

La Commission européenne a déclaré que l'actuelle crise migratoire était la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale.

Selon les données de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) publiées fin décembre 2015, le nombre de migrants arrivés en Europe en 2015, a quadruplé par rapport à l'année précédente. Ce sont en majorité des ressortissants syriens, irakiens, libyens et afghans qui cherchent à fuir les conflits militaires dans leur pays d'origine. Certains Etats membres de l'Union européenne ont déclaré qu'ils n'étaient plus capables d'accueillir des migrants.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Allemagne: le smartphone au service des migrants
L’Allemagne et ses migrants afghans
Les règles de vie "à l'européenne" expliquées aux migrants
Belgique: désillusionnés, des migrants jettent l'éponge
Tags:
crise, Espace Schengen, migrants, frontière, sécurité, Peter Szijjarto, Bert Koenders, Grèce, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook