Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants

    L’Autriche appelle l’UE à envoyer des soldats dans les Balkans

    © AFP 2019 Rene Gomolj
    International
    URL courte
    Crise migratoire (785)
    9242

    L’Autriche exhorte ses partenaires de l’Union européenne (UE) à fermer la route des Balkans, porte d’entrée par excellence pour les réfugiés qui se rendent en Europe occidentale.

    Les autorités autrichiennes ont également suggéré que les soldats de l'UE soient tenus d'assurer la sécurité des frontières extérieures de l'espace Schengen, tandis que tous les réfugiés qui tentent de les traverser devraient être renvoyés en Turquie, rapporte le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN).

    L'Autriche, poursuit le DWN, juge également possible d'effectuer une mission militaire dans les Balkans. En l'occurence, le pays appelle ses partenaires européens à contrer le flux migratoire dans la région et à utiliser des troupes militaires en cas de nécessité.

    Les ministres des Affaires étrangères de l'UE vont débattre de la question au cours d'une réunion qui se tiendra à Amsterdam le 6 février avec la participation des représentants de pays tels que la Macédoine, la Serbie et la Turquie.

    "La Macédoine ainsi que d'autres pays situés tout au long de la route des Balkans manifestent une volonté claire de réduire, de ralentir, voire de contrer le flux migratoire", a déclaré le ministre autrichien des Affaires étrangères, Sebastian Kurz.

    De son côté, l'Autriche envisage d'entamer dans les Balkans des missions militaires et policières en coopération étroite avec ses partenaires, tandis que les soldats de l'UE déployés sur place pourraient s'acquitter de la sécurité frontalière et des procédures d'enregistrement des réfugiés en Macédoine et en Serbie, a souligné M. Kurz.

    Le ministre autrichien de la Défense, Hans Peter Doskozil, est allé encore plus loin dans ses propos, n'excluant pas la possibilité d'une mission conjointe entre organisations civiles et unités militaires.

    L'Autriche est l'un des pays européens qui, au regard de leur population, ont accueilli le plus grand nombre de demandeurs d'asile en 2105.

    Fin janvier, l'un des partis de la coalition gouvernementale au Pays-Bas avait affirmé qu'un projet similaire était à l'étude avec des partis politiques de dix pays, dont l'Autriche, pour renvoyer en Turquie les migrants fraîchement arrivés en Grèce, en échange de l'accueil en Europe de 250.000 réfugiés installés en Turquie.

    Les migrants se mettent à quitter l'Autriche
    © REUTERS / Ognen Teofilovski
    Plusieurs organisations avaient cependant émis des doutes sur la légalité de refouler aux frontières de l'UE des migrants fondés à demander l'asile.

    La crise migratoire actuelle est l'une des plus graves dans l'histoire contemporaine de l'Europe. Les migrants arrivent dans les pays balkaniques pour ensuite partir pour les pays d'Europe occidentale. L'itinéraire des réfugiés passait par la Hongrie, qui a finalement fermé sa frontière, et les migrants ont commencé à chercher d'autres voies, notamment via la Croatie.

    Dossier:
    Crise migratoire (785)

    Lire aussi:

    Autriche: les demandes de permis de détention d’armes en hausse
    L'Autriche débute les travaux de sa clôture à la frontière slovène
    Un réseau de trafiquants d'êtres humains démantelé en Autriche
    Les USA donneraient 15 jours à la Turquie pour renoncer aux S-400 russes
    Tags:
    crise migratoire, réfugiés, Macédoine du Nord, Autriche, Europe, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik