Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre néerlandais Bert Koenders

    Le sort de l'accord UE-Ukraine est entre les mains des Pays-Bas

    © AP Photo / Ebrahim Noroozi
    International
    URL courte
    50564
    S'abonner

    Le ministre néerlandais des Affaires étrangères a déclaré que les autorités du pays seraient obligées de reconsidérer leur position quant à l’intégration de l’Ukraine à l’UE dans l'éventualité où les citoyens votaient contre l'accord d'association UE-Ukraine lors d'un prochain référendum.

    "La loi du référendum stipule que le gouvernement doit reconsidérer sa position si le résultat est négatif", a annoncé samedi Bert Koenders, ajoutant qu'il voterait pour la ratification de l'accord. "Je ne dirai rien des résultats (du référendum) maintenant, mais quand nous les obtiendrons, nous prendrons une décision".

    Propulsé par une récolte de plus de 400.000 signatures, le référendum non-contraignant, prévu pour le 6 avril au Pays-Bas, mettra en question la pertinence de l'association UE-Ukraine. Selon une disposition prévue par la loi néerlandaise, une question controversée peut faire l'objet d'une consultation populaire si celle-ci reçoit l'appui de 300.000 signatures.

    Malgré le statut consultatif du référendum, les autorités du pays ne pourront pas en ignorer le résultat si la majorité vote contre l'association.
    Alors que 75% des habitants du pays sont contre l'association entre l'UE et l'Ukraine, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a prévenu qu'une réponse négative au cours du référendum pourrait déboucher sur une grave crise en Europe.

    "Je veux que les Néerlandais comprennent que cette question déborde le cadre de leur intérêt national. J'espère sincèrement que (les Néerlandais) ne voteront pas en faveur du non, car cela ouvrira la voie à une crise européenne d'envergure", a-t-il déclaré.

    Le président de la Commission européenne a souligné qu'il ne critiquait pas le système politique néerlandais, néanmoins, ce vote serait selon lui susceptible de "modifier l'équilibre en Europe".

    En 2014, l'Union européenne et l'Ukraine ont signé le traité d'association qui doit entrer en vigueur après la ratification de tous 28 pays de l'union.

    Lire aussi:

    Association UE-Ukraine: le référendum néerlandais fait trembler Bruxelles
    Porochenko compte sur Bruxelles et Washington pour rapatrier la Crimée
    Pas de réformes en Ukraine, pas de sanctions antirusses
    Un incendie s'est déclaré près de la gare de Bruxelles-Nord - images
    Tags:
    référendum, intégration, Accord d'association Ukraine-UE, Union européenne (UE), Ukraine, Pays-Bas, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik