Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan

    Erdogan: Washington doit choisir entre la Turquie et les Kurdes

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Opération turque contre les Kurdes (67)
    921339

    Le président de Turquie Recep Tayyip Erdogan estime que l'administration américaine doit choisir son partenaire entre les autorités turques et les forces kurdes du Parti de l'union démocratique (PYD).

    Le président turc a exprimé cette opinion dans son commentaire publié dimanche, une semaine après la visite d'un émissaire du président américain dans la ville syrienne de Kobané. La ville est contrôlée par les forces kurdes de l'aile militaire du PYD considérées par Ankara comme terroristes et liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

    "Comment pouvons-nous vous faire confiance? Qui est votre partenaire? Moi ou les terroristes de Kobané?", s'est exclamé M.Erdogan cité par l'agence Associated Press.

    Le week-end dernier, l'envoyé spécial du président Barack Obama au sein de la coalition internationale anti-EI Brett McGurk s'est rendu dans les territoires du nord de la Syrie contrôlés par les Kurdes. Il a eu des pourparlers avec des représentants de l'alliance arabo-kurde combattant les djihadistes du groupe Etat islamique. Le département d'Etat américain a annoncé que Brett McGurk avait séjourné au Kurdistan pendant deux jours et qu'il était allé, plus particulièrement, à  Kobané.

    D'après une source kurde, "une délégation militaire de la coalition internationale" a rencontré samedi les chefs de l'alliance "Forces démocratiques syriennes". Elle a noté que ces rencontres auraient un impact sur plusieurs facteurs de développement de la situation dans la région.


    Dossier:
    Opération turque contre les Kurdes (67)

    Lire aussi:

    Erdogan: les Kurdes ont des armes fabriquées en Occident
    La quête du pouvoir absolu d’Erdogan pourrait coûter cher à la Turquie
    L’enfer des Kurdes de Turquie: "l'humanité est en train de mourir sous nos yeux"
    Tags:
    Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Etat islamique, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Brett McGurk, Recep Tayyip Erdogan, Kobané, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik