International
URL courte
32262
S'abonner

Les autorités tunisiennes ont annoncé la fin de la première phase de construction d'une clôture d'environ 200 kilomètres à la frontière avec la Libye.

Le ministre tunisien de la Défense Farhat Horchani a visité samedi la zone frontalière et inspecté les fortifications comprenant des fossés remplis d'eau, des sacs de sable et des tours d'observation.

La deuxième phase de construction comprendra l'installation de l'équipement électronique spécial pour la protection de la frontière.

La clôture est construite dans le cadre de la menace de pénétration sur le territoire tunisien des militants islamistes, y compris des terroristes du groupe extrémiste Etat islamique.

La Libye est source d'inquiétude depuis bien longtemps, à commencer pour son voisin direct la Tunisie avec qui elle partage plus de 500 km de frontière.

La Tunisie a décidé de renforcer sa frontière suite à l'attentat de Sousse perpétré en juin 2015 par un djihadiste qui avait suivi un entraînement spécial en Libye. Le terroriste, armé d'une kalachnikov qu'il avait cachée dans un parasol, a tué 38 touristes étrangers, dont 30 ressortissants du Royaume-Uni, et blessé une quarantaine d'autres avant d'être abattu par les forces de l'ordre. L'attentat avait été revendiqué par Daech.

Lire aussi:

Trois suspects arrêtés après les attentats en Tunisie
La Tunisie après l’attentat
Tunisie: arrestation de 12 personnes s'apprêtant à rejoindre la Libye
Tunisie: les débats sur la loi antiterroriste débutent au parlement
Tunisie: l'auteur de l'attentat de Sousse travaillait comme animateur
Attentat en Tunisie: des responsables limogés, dont le gouverneur de Sousse
Tunisie: le président décrète l'état d'urgence
Tags:
clôture, fermeture des frontières, frontière, attentat, terrorisme, Etat islamique, Farhat Horchani, Sousse, Tunisie, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook