Ecoutez Radio Sputnik
    La réaction au rapport du Comité de renseignement du Sénat des Etats-Unis révélant le traitement inhumain des terroristes présumés par la CIA.

    Amnesty exige que les USA enquêtent sur les tortures dans leurs prisons

    © Flickr/ Justin Norman
    International
    URL courte
    4161
    S'abonner

    Amnesty International a appelé les Etats-Unis à entamer des enquêtes criminelles sur les tortures et le mauvais traitement des détenus par les militaires américains.

    Le Pentagone a auparavant rendu publiques 198 photos montrant pour la plupart des gros plans de lésions ou contusions spectaculaires.

    "Malgré que bien des preuves des tortures aient été rendues publiques, les hauts fonctionnaires américains ont évité les enquêtes ou la poursuite en justice de la part des autorités des Etats-Unis, même dans les cas où ils avaient volontairement révélé des informations qui les inculpaient, eux-mêmes ou des personnes tierces, de recours aux tortures", lit-on sur le site Internet d'Amnesty International.

    "Bien que les tribunaux de guerre aient condamné plusieurs militaires américains pour certains types d'abus, ces procédures judiciaires ont été entamées le plus souvent à l'encontre de simples soldats, tandis que les hauts responsables continuent de profiter de l'impunité", lance l'organisation.

    Le directeur du programme Amnesty International des Etats-Unis dans le domaine de la sécurité et des droits de l'homme Naureen Shah a déclaré que la torture n'était "pas juste le fait de quelques moutons noirs, elle est systémique et ordonnée par les plus hauts niveaux du gouvernement".

    Les images de tortures publiées par les médias en 2004 avaient provoqué un scandale international et avait conduit à plusieurs condamnations de soldats américains en cour martiale.

    Le Pentagone a rendu publiques les 198 photos dans le cadre d'une longue bataille juridique avec l'Aclu, une puissante association américaine de défense des droits civiques.

    Cette association se bat depuis 2004 pour obtenir la publication de 2.000 photos de torture et mauvais traitements actuellement en possession des autorités américaines.

    Onze militaires américains ont été condamnés en cour martiale suite à des révélations sur les sévices infligés à Abou Ghraib, dont Lynndie England.

    Celle-ci s'était rendue célèbre mondialement pour des images la montrant devant des détenus entravés, menacés par des chiens ou entassés les uns sur les autres.


    Lire aussi:

    Torture: la CIA éclaboussée par de nouvelles révélations
    Rapport d’Amnesty sur la torture: l’UE doit cesser de soutenir Kiev
    Torture: une déclaration de Marine Le Pen crée la polémique
    Tags:
    militaires, tribunal, enquête, prison, tortues, Amnesty International, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik