Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars

    Les USA confirment la baisse des salaires des terroristes de Daech

    © Flickr/ Dennis Skley
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    18161

    Daech a été contraint de réduire les salaires à ses fidèles de 50%, a rapporté le porte-parole du département américain du Trésor Daniel Glaser, les frappes aériennes de la coalition internationale s'avérant ainsi étonnamment efficaces.

    Selon le porte-parole, seule la campagne de la coalition dirigée par les Etats-Unis inflige d'énormes pertes au groupe terroristes Daech, frappant littéralement leurs revenus pétroliers et coupant leurs principales voies d'acheminement du brut depuis les territoires sous leur contrôle en Irak et en Syrie.

    "Lorsqu'on évoque les difficultés, que les terroristes de Daech subissent, s'agissant de l'acheminement et de l'extraction du pétrole, je crois qu'on peut conclure qu'ils ne sont plus capables de tirer profit de leurs sources habituelles", a déclaré M. Glaser, cité par Reuters, lors d'une conférence de presse à Londres, précisant avec une certitude toujours étonnante que "Daech a réduit les salaires de ses terroristes à Raqqa de 50%".

    Début 2016, les Etats-Unis avaient déjà annoncé la diminution des revenus de Daech liés à la vente de l'or noir de 30%.

    Depuis août 2014, une coalition de 65 pays dirigée par les Etats-Unis bombarde le territoire irakien. En septembre 2014, la coalition a lancé des attaques contre les positions des terroristes en Syrie. De son côté, la Russie effectue des frappes aériennes en Syrie depuis le 30 septembre 2015 à la demande du président du pays, Bachar el-Assad.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Le salaire mensuel chez Daech, c'est combien?
    Les revenus mensuels de Daech dévoilés
    Combien d’hommes dans les rangs de Daech? Le renseignement US a la réponse
    Daech enrôle les pauvres pour une récompense de 1.000 USD
    Tags:
    revenus pétroliers, paiement, salaire, pétrole, Etat islamique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik