Ecoutez Radio Sputnik
    Calais

    Une fois le Brexit réalisé, Douvres risquerait de partager le destin de Calais

    © REUTERS / Pascal Rossignol
    International
    URL courte
    Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)
    8143
    S'abonner

    Selon l’annonce de l’administration du premier ministre britannique David Cameron rendue publique ce lundi, le Royaume-Uni pourrait retirer ces points de contrôle situés sur les itinéraires migratoires du côté français de La Manche, et donc risquerait d’être confronté aux flux migratoires.

    Dans le cas où le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, suite au référendum déjà prévu, il n'y aura aucune garantie que les points de contrôles concernés resteront en place, a déclaré le porte-parole de M.Cameron cité par The Local.

    Selon le responsable, en l'absence de ces points de contrôle, rien ne pourra arrêter les milliers de migrants traversant La Manche pendant la nuit, arrivant dans le comté de Kent, dans le sud-est de Angleterre, et demandant l'asile. Cependant, il a remarqué que le Royaume-Uni et la France soutenaient des relations positives de travail sur le sujet de cette frontière.

    Les militants de la campagne pour la sortie britannique accusent le gouvernement du pays de changer le sens des termes. Selon Arron Banks, co-fondateur de la campagne Leave EU, l'accord sur les migrants a été conclu avec la France directement, et non avec l'Union européenne, et donc il n'existe pas de raisons pour le changer dans le cas d'un Brexit, annonce The Local.

    Par contre, les partisans du mouvement pro-européen Britain Stronger in Europe estiment qu'une sortie pourrait menacer la stabilité du côté britannique de la frontière. Selon Will Straw, directeur exécutif du groupe, la présence du Royaume-Uni dans l'Union européenne signifie la possibilité de profiter des avantages des deux côtés.

    "Grâce à l'accord avec la France, nos points de contrôle sont situés à Calais, et non à Douvres. Si nous quittons l'UE, il existe une possibilité très réelle que l'accord prenne fin, rendant les frontières britanniques moins stables", explique le militant cité par The Local.

    Il semble que la situation extrêmement difficile à Calais ne puisse pas être résolue par le retrait des points de contrôle britanniques. Par ailleurs, la France est le destinataire de l'aide financière considérable en provenance du Royaume-Uni et destinée à régler les problèmes migratoires à Calais.

    Dossier:
    Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)

    Lire aussi:

    Elton John donne un concert surprise dans une gare de Londres
    Ébauche d’accord entre Londres et Bruxelles pour éviter un Brexit
    Réforme de l'UE: négociations décisives entre Londres et Bruxelles
    Londres vend pour 1 md de livres d'armes à Riyad en trois mois
    Tags:
    crise migratoire, migrants, frontière, Union européenne (UE), Will Straw, Arron Banks, Douvres, Calais, Royaume-Uni, Europe, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik