International
URL courte
Crise migratoire (789)
1266108
S'abonner

La situation actuelle en Syrie rend difficile la poursuite des négociations de paix à Genève, a déclaré la chancelière d'Allemagne Angela Merkel. Dans la foulée, elle a imputé à la Russie l'augmentation du nombre de réfugiés syriens.

Selon Reuters, la chancelière allemande Angela Merkel a accusé la Russie d'être responsable pour l'augmentation du flux de réfugiés depuis la Syrie.

"Ces derniers jours, nous sommes effrayés, pour ne pas dire horrifiés, par les souffrances infligées à des dizaines de milliers de personnes par les bombardements, essentiellement russes", a déclaré la chancelière au cours d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Dans ces conditions, il est difficile d'imaginer la tenue de négociations inter-syriennes à Genève, a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué que l'Allemagne et la Turquie allaient se pencher sur la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu sur la Syrie concernant la sécurité de la population civile.

Mme Merkel n'est pas la première à accuser Moscou d'avoir bombardé les civils et l'opposition en Syrie. Aucune déclaration de cette nature n'a d'ailleurs été confirmée. Les ministères russes des Affaires étrangères et de la Défense les qualifient de gratuites. 


Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Allemagne: vers le "tournant choquant" de Merkel?
Syrie: Merkel donne la priorité au volet humanitaire
40% des Allemands prônent la démission de Merkel
Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Tags:
frappe aérienne, crise migratoire, négociations inter-syriennes, réfugiés syriens, bombardements, Conseil de sécurité de l'Onu, Ahmet Davutoglu, Angela Merkel, Turquie, Syrie, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook