International
URL courte
5014
S'abonner

Les Etats-Unis envisagent de déployer quelque centaines de militaires américains supplémentaires dans la province d'Helmand, dans le sud-ouest de l'Afghanistan.

Les militaires en question sont des conseillers militaires qui devront veiller à la sécurité des forces afghanes ne parvenant pas à refouler la poussée des Talibans, selon le colonel de l'armée américaine Michael Lockhorn.

"C'est un déploiement planifié de personnel supplémentaire dans le but de renforcer la sécurité des conseillers sur place ainsi que d'augmenter le nombre des conseillers afin d'apporter du soutien dans le travail de regroupement, de réarmement et de perfectionnement professionnel du 215e corps de l'armée", a déclaré M.Lockhorn cité par l'agence Reuters.

La situation en Afghanistan s'est détériorée notablement au cours de ces derniers mois. Les talibans, qui contrôlaient déjà d'importants territoires dans les régions rurales, ont lancé une offensive sur de grandes villes. Plus encore, l'influence de Daech a augmenté dans le pays. Les talibans et Daech sont considérés comme des concurrents. Les médias ont annoncé, à la mi-juin, que les talibans avaient envoyé un message à Daech pour lui demander de ne pas s'ingérer dans leurs affaires en Afghanistan. Des affrontements entre les représentants des deux groupes ont eu lieu récemment.

Actuellement, 9.800 militaires américains sont déployés en Afghanistan. Le président américain Barack Obama a déjà révisé son projet initial sur le retrait des troupes US du sol afghan pour l'an 2017. Le Pentagone parle cependant de la nécessité de renforcer la présence américaine dans le pays au moins pour les cinq prochaines années.

Lire aussi:

Al-Qaïda: née en Afghanistan, conçue aux USA
Obama: plus de 19.000 militaires US sont déployés à l'étranger
Ces bombes US qui soutiennent le terrorisme
Entre sang et drogues, les exploits des USA en Afghanistan
Tags:
militaires, armée, guerre, Afghanistan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook