Ecoutez Radio Sputnik
    L'Italie ne se laissera pas entraîner dans la guerre par les USA

    L'Italie ne se laissera pas entraîner dans la guerre par les USA

    © REUTERS / Giampiero Sposito
    International
    URL courte
    37834

    Malgré la pression des Etats-Unis, l'Italie ne se hâte pas de se lancer dans les opérations militaires en Irak et en Libye.

    L'Italie se positionne sur la scène politique en tant que pays pacifique, d'autant plus que selon l'article 11 de la Constitution italienne, la guerre est un tabou pour le pays.

    Interviewé par Sputnik, Pietro Batacchi, rédacteur en chef du magazine militaire italien Rivista Italiana Difesa, s'est exprimé sur l'éventualité de la participation de son pays dans les hostilités en Irak et en Libye.

    M.Batacchi a premièrement souligné qu'aucun avion ni force terrestre italiennes ne prenaient part aux opérations militaires en Irak.

    En ce qui concerne la Libye, "l'Italie y a toujours joué un grand rôle sur le plan diplomatique", a-t-il précisé. Le journaliste a toutefois précisé que le peuple devrait choisir lui-même de son sort en critiquant ainsi une intervention militaire non concertée.

    "Si l'on parle sérieusement d'une intervention militaire, il n'y a que les Libyens qui doivent en demander la coalition (…). En outre, la plupart des opérations militaires terrestres contre Daech devraient être menées par les Libyens eux-mêmes. Sans une idée claire sur la situation politique, l'intervention politique peut s'avérer contreproductive", estime Pietro Batacchi.

    Cependant, l'Italie tient à se tenir à l'écart des affrontements. La ministre italienne de la Défense Roberta Pinotti a également, auparavant, déclaré qu'une opération militaire italienne en Libye n'était pas "inévitable".

    "La situation en Libye est une raison de plus pour dire +non+ aux alliés ainsi que pour soutenir par tous les moyens la décision politique", a conclu le rédacteur en chef.


    Lire aussi:

    Obama bientôt jugé comme criminel de guerre?
    La Tunisie construit une clôture de 200 km à sa frontière avec la Libye
    Daech crucifie les "espions" sur des panneaux publicitaires en Libye
    Federica Mogherini propose son aide à la Libye
    Tags:
    coalition, Constitution, armée, guerre, Roberta Pinotti, Barack Obama, Libye, Italie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik