Ecoutez Radio Sputnik
    L’Otan grossit sa force de réaction pour atteindre 40.000 militaires

    L'Otan grossit sa force de réaction pour atteindre 40.000 militaires

    © AFP 2019 Brendan Smialowski
    International
    URL courte
    2432

    Les pays-membres de l'Otan ont augmenté la Force de réaction de l'alliance pour atteindre le chiffre de 40.000 militaires, a déclaré mardi le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

    "Nous avons triplé l'effectif de la Force de réaction de l'Otan, le nombre total des troupes constitue actuellement 40.000 personnes. Nous pouvons assurer plus rapidement les mouvements de troupes en utilisant notre unité d'éclairage qui peut être déployée en quelques jours", a-t-il affirmé à Bruxelles.

    Entre-temps, lors de la même conférence de presse à l'occasion de la prochaine réunion des ministres de la Défense des pays-membres de l'Otan, qui se tiendra à Bruxelles les 10 et 11 février, M.Stoltenberg a confirmé que l'Otan se prononçait en faveur d'un dialogue constructif avec la Russie et cherchait à éviter la confrontation et une nouvelle guerre froide.

    En outre, selon le secrétaire général de l'Otan, le projet des États-Unis d'investir des fonds supplémentaires dans le renforcement de leur présence militaire en Europe servira de signe important pour les pays-membres européens de l'Alliance. Un facteur important contribuant au "dialogue constructif" avec la Russie.

    "Ils (les membres européens de l'Otan, ndlr) doivent également augmenter leurs contributions, et ils le font déjà. Nous voyons que de plus en plus de pays européens de l'Otan accroissent leurs dépenses en matière de défense", a déclaré Jens Stoltenberg.

    Selon le chef de l'Alliance atlantique, en 2015, la réduction des budgets de défense a été arrêtée pour la première fois, ce qui renforcerait le rôle de l'Otan.

    Sur fond de crise politique en Ukraine, une nette augmentation de l'activité des forces armées de l'Otan et des Etats-Unis a été constatée près des frontières russes. Moscou perçoit ces démarches de l'Occident comme une tentative de provoquer une nouvelle guerre froide.

    Pour sa part, la Russie a déclaré à maintes reprises qu'elle considérait le rapprochement des troupes de l'Otan de ses frontières comme une menace pour sa sécurité.

    Lire aussi:

    L'Otan veut élaborer une stratégie en réponse aux "actions latentes" de la Russie
    Londres se prépare à l'éventualité d'un conflit Otan-Russie
    Menace imaginaire: quand Kiev se cache derrière le bouclier de l'Otan
    Otan: Moscou remet les pendules à l'heure concernant la crise en Syrie
    Conseil Otan-Russie: rétablir les relations ou faire pression sur Moscou?
    Otan: cinq armes pour "contenir" la Russie
    Tags:
    force de réaction rapide, force de réaction de l'Otan, dialogue, OTAN, Jens Stoltenberg, Bruxelles, Russie, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik