International
URL courte
Opération turque contre les Kurdes (67)
33352
S'abonner

Le refus du département d'Etat de considérer le Parti kurde de l'union démocratique (PYD) comme une organisation terroriste a suscité une virulente réaction de la partie turque.

Le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur américain à Ankara John R. Bass après les déclarations du porte-parole du département d'Etat selon lesquelles Washington ne considérait pas le PYD en tant qu'organisation terroriste.

Auparavant, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait appelé les Etats-Unis à choisir leur allié entre la Turquie et les Kurdes. Interrogé à ce sujet par une journaliste de la chaîne russe RT lors d'une conférence de presse tenue mardi, le porte-parole de la diplomatie US John Kirby a déclaré que Washington ne considérait pas les Kurdes syriens comme des terroristes et les a qualifié de "combattants efficaces dans la lutte contre l'Etat islamique".

M.Kirby a confirmé à l'agence Reuters que l'ambassadeur John Bass avait été reçu par des hauts responsables turcs mardi sans toutefois fournir les détails de cette rencontre. Toujours selon lui, les Etats-Unis ne renoncent pas à leur position à l'égard du PYD.

Le PYD, tout comme le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), sont considérés en Turquie comme des organisations terroristes. Dimanche 7 février, le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a fait état d'une "baisse de confiance" entre Ankara et Washington en raison du soutien apporté par ce dernier aux Kurdes syriens.

M.Erdogan a notamment critiqué la récente visite de l'envoyé spécial du président américain pour la coalition internationale anti-EI Brett McGurk dans la ville syrienne de Kobané, qui se trouve sous le contrôle de l'Union démocratique. Selon les médias, l'officiel US a promis aux Kurdes de prendre en compte leurs intérêts dans le règlement politique dans la crise qui ravage la Syrie depuis 2011.

Dossier:
Opération turque contre les Kurdes (67)

Lire aussi:

60 combattants kurdes tués à Cizre
Un footballeur turc disqualifié pour un tweet de soutien aux Kurdes
Erdogan: les Kurdes ont des armes fabriquées en Occident
Les US rendent visite aux kurdes en Syrie. Attention : Erdogan voit tout
Tags:
conflit, crise syrienne, ambassadeur, diplomatie, problème kurde, Kurdes, Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Département d'Etat des Etats-Unis, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), John R. Bass, Brett McGurk, John Kirby, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook