Ecoutez Radio Sputnik
    Erdogan accuse les USA d'avoir créé une mare de sang

    Erdogan accuse les USA d'avoir créé une "mare de sang"

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    51484

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué les Etats-Unis pour leur soutien aux Kurdes en Syrie.

    Le numéro un turc a ainsi dénoncé le soutien militaire apporté par les Etats-Unis aux Kurdes en Syrie et a accusé le pays d'avoir transformé la région en une "mare de sang".

    "Depuis que vous refusez de les reconnaître (comme une organisation terroriste, ndlr), la région s'est transformée en une mare de sang", a lancé M. Erdogan à l'adresse des Américains, lors d'un discours prononcé mercredi à Ankara devant des élus locaux.

    "Eh, l'Amérique! Vous ne pouvez pas nous forcer à reconnaître le PYD (Parti de l'union démocratique) ou les YPG (Unités de protection du peuple, la milice du PYD). Nous les connaissons très bien, autant que nous connaissons Daech ", a poursuivi M.Erdogan cité par l'AFP.

    Auparavant, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait appelé les Etats-Unis à choisir leur allié entre la Turquie et les Kurdes. Interrogé à ce sujet par une journaliste de la chaîne russe RT lors d'une conférence de presse tenue mardi, le porte-parole de la diplomatie américaine John Kirby a déclaré que Washington ne considérait pas les Kurdes syriens comme des terroristes et les a qualifié de "combattants efficaces dans la lutte contre l'Etat islamique".

    M.Kirby a confirmé à l'agence Reuters que l'ambassadeur John Bass avait été reçu par des hauts responsables turcs mardi, sans toutefois fournir les détails de cette rencontre. Toujours selon lui, les Etats-Unis ne renoncent pas à leur position à l'égard du PYD.

    Le PYD, tout comme le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), est considéré en Turquie comme une organisation terroriste. Dimanche 7 février, le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a fait état d'une "baisse de confiance" entre Ankara et Washington en raison du soutien apporté par ce dernier aux Kurdes syriens.

    M.Erdogan a notamment critiqué la récente visite de l'envoyé spécial du président américain pour la coalition internationale anti-EI Brett McGurk dans la ville syrienne de Kobané, qui se trouve sous le contrôle de l'Union démocratique. Selon les médias, l'officiel US a promis aux Kurdes de prendre en compte leurs intérêts dans le règlement politique dans la crise qui ravage la Syrie depuis 2011.


    Lire aussi:

    Un footballeur turc disqualifié pour un tweet de soutien aux Kurdes
    Les US rendent visite aux kurdes en Syrie. Attention : Erdogan voit tout
    Le massacre de 60 Kurdes dans une profonde indifférence médiatique
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    conflit, Kurdes, Barack Obama, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik