International
URL courte
17527
S'abonner

Ce mois-ci, deux ex-employés du camp de concentration d'Auschwitz seront traduits en justice en Allemagne.

Hubert Zafke, âgé de 95 ans, sera traduit devant la justice allemande. Il est inculpé pour l'homicide de 3.681 personnes, complicité d'assassinat et collaboration avec les officiers nazis du camp de concentration d'Auschwitz.

Hubert Zafke est inculpé pour collaboration à des activités nazies dans l'hôpital du camp notoire, où il travaillait comme sanitaire.

Le procès aura lieu dans la ville allemande de Neubrandenburg. Auparavant, la Cour d'appel a annulé sa décision en raison de l'incapacité de l'accusé d'assister à son procès pour des raisons de santé.

Néanmoins, la cour a pris en considération "la rupture cognitive et la faible capacité mentale" de l'accusé et a décidé d'interrompre par moments l'audience afin de lui assurer un accompagnement médical.

Angela Orosz, une survivante de l'Holocauste, occupera le rôle du témoin dans le dossier de M. Zafke. D'après elle, tout le personnel d'Auschwitz a été impliqué dans ce massacre.

L'avocat de l'accusé touché par la démence insiste sur l'innocence de son client.

Un autre accusé, le gardien du camp de concentration Reinhold Hanning, 93 ans, sera également traduit en justice le 11 février dans la ville de Detmold. Il est inculpé pour complicité dans l'assassinat de 170.000 Juifs sur le territoire de la Pologne occupée. L'homme a travaillé dans le camp pendant une année, entre 1943 et 1944.

Les accusés risquent une peine privative de liberté de 3 à 25 ans. Mais compte tenu de leur âge avancé, il est peu probable que le jugement entrera en vigueur.

 

Lire aussi:

Le trésor nazi découvert en Pologne dévoilera ses secrets le 15 décembre
Le "train d'or nazi" pourrait être transformé en musée en Pologne
Une poupée de soldat nazi inspirée d'un champion allemand de foot
Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Tags:
nazis, Pologne, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook